Mahamadou Issoufou : Un chef d'Etat atypique dans son genre

Mahamadou Issoufou : Un chef d'Etat atypique dans son genre Mahamadou Issoufou est sans aucun doute un chef d'État atypique dans son genre. Alors que le Président nigérien n'a jamais senti l'impératif de s'adresser à son peuple lors de grandes tragédies dont certaines ont coûté la vie à des dizaines de ses compatriotes, il trouve la nécessité de faire une adresse à la nation au nom du succès d'avoir réuni 32 chefs d'Etat, des premières dames, des ministres de la Santé et autres hauts fonctionnaires de l'Union africaine. C'est tout simplement déplorable de mesurer le succès pour un chef d'Etat dans la capacité à mobiliser des fonds énormes, des centaines de milliards dit-on, non pas pour mettre son peuple à l'abri des besoins élémentaires, mais pour inviter l'Afrique entière à travers cinq conférences simultanées. À la fois pour satisfaire son ego surdimensionné, mais également pour donner libre cours aux lubies de ses épouses qui ont tenu, chacune, à avoir ses invités de marque et ses conférences. Un dérangement qui a coûté très cher au Niger dont les populations, dans certains coins du Niger et jusque dans les centres urbains, manquent parfois d'eau.

Quant à l'électricité,elle est un luxe insolent pour les Nigériens. Les exemples sont légion où le chef de l'État, chef suprême des armées, a cruellement brillé par son absence et sa froideur, pour ne pas parler d'insouciance. À Karamga où, diton, ce sont des dizaines de soldats nigériens qui ont péri et qui n'a pas empêché Mahamadou Issoufou de prendre l'avion pour quelque destination, à l'étranger. À Ouallam, à Baley béri, à Tono- Tongo, à Inatès…que d'occasions obligeant un président de la République, " élu à 92,51% " de faire corps avec son peuple et de partager ses douleurs. Que dire des 39 femmes et enfants enlevés de Diffa ! Dans le meilleur des cas, Mahamadou Issoufou, lui, s'est contenté de twiter un texte ou de publier un communiqué pour condamner les attaques et exprimer sa compassion au peuple nigérien. Pour certains observateurs, à travers ce message à la nation inapproprié, le Président Issoufou ne cherche qu'une prolongation de la récréation ouverte à la faveur de ces conférences. Les vrais problèmes l'attendent et il va devoir les affronter.
Laboukoye

14 juillet 2019
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Idées et opinions