Forfaitt-ORANGE-4G

Idées et opinions

zzaaNous vivons dans une démocratie plutôt désagréable, où ce sont les gouvernants qui nous communiquent leurs affects tristes. La tristesse, ou pour mieux dire, les affects tristes sont tous ceux qui diminuent notre puissance d'agir. Au Niger, la renaissance a concouru à attrister les Nigériens : depuis les déguerpissements des pauvres commerçants, jusqu'aux enseignants découragés de ne pas pouvoir vivre décemment, de recevoir leurs salaires à termes échus. Ce régime inhumain, gouverné par des " Voyous ", des malfrats de tous horizons (alliés et mercenaires politiques), trafiquants de drogue et d'armes a besoin de nos tristesses pour faire de nous des " esclaves " pour nous exprimer comme Etienne de la Béotie, afin que les Nigériens las de leurs misères et de leurs souffrances, jettent l'éponge, se résignent, et attendent l'aide du Ciel. C'est cette attitude, que Hama Amadou a qualifié de " Pusillanimité " du peuple nigérien face à la dictature de Mahamadou Issoufou. Il est très significatif que, SEM. I. Mahamadou a beau claironné dans ses discours les Vertus pour ériger une démocratie civilisée (Modernité démocratique), lui et ses proches sont les premiers à bafouer ce qu'il professe, ou pour parler le langage des sceptiques grecs : il fait de la racontation (raconter des bobards). Nul n'est duper que la corruption au Niger a atteint le Niveau de l'endémie : une pathologie à l'échelle nationale. Et les résultats d'Afrobaromètre sont conformes à la réalité, car il n'est plus question de contester ces statistiques, comme on peut le faire avec l'IDH-0. Selon Afrobaromètre : " Du point de vue de la corruption, 57% de nigériens en 2018, contre 39% en 2013, pensent qu'au fil des années le gouvernement a démissionné de son rôle de lutte contre la corruption au sein de l'administration publique. Tandis que six (6) Nigériens sur 10 constatent une augmentation du niveau du phénomène de la corruption.

L'enquête révèle également que : selon le nigérien lambda, les policiers et les gendarmes sont les plus corrompus de l'administration publique, suivis des officiels du gouvernement et des parlementaires. Sept (7) Nigériens sur 10 pensent ne rien pouvoir faire pour enrayer la corruption. Les ruraux, les plus pauvres, et les moins instruits sont les plus pessimistes. " (Afrobaromètre (Round 7)

De mémoire de Nigérien, c'est la première fois dans notre histoire politique que nous vivons, souffrons de manière kafkaïenne de cette gouvernance dont la Matrice se réduit à la Corruption. Les deux Renaissances ont brillé par la culture, le zèle à qui mieux-mieux deviendra le plus Riche, le millionnaire, ou le Milliardaire pour les plus chanceux, et sous la barbe des Magistrats impuissants à les écrouer, parce que le Prince veille. Alors, pourquoi nous assène-t-on cette fausse lutte de la corruption, quand elle est entretenue et défendue par ceux qui nous gouvernent ? N'est-ce pas une entreprise de mensonges orchestrés ernier slogan politique ?

Imprimer E-mail

Idées et opinions