Idées et opinions

Lettre ouverte n° 4 : A Son Excellence Monsieur le Président de la République du nigerExcellence, Monsieur le Président,

Cette lettre ouverte vous est adressée par un chevaleresque fils usant sans se lasser de sa plume pour contribuer et partager avec véhémence le cri d’un cœur, l’expression profonde d’une majorité silencieuse qui attend tant de vous et vous mettant à l’épreuve par la même occasion. Après Trois précédentes missives j’ai enfin cru à la surdité humaine, et ai mesuré la grandeur de la persévérance qui me reste pour vous rendre moins audible mais encore plus affectif et attentif eu égard à vos illustres filles et fils de ce pays qui vous veulent en exemple et en un père exemplaire, qui lorsqu’on lui écrit s’évertue d’écouter, se tâche de répondre et prend plaisir de prendre en compte les conseils et les recommandations des membres du giron.

Monsieur le Président,

Après et avant la France, le Niger, nous avions appris à travers les ondes et même de vos compagnons ce qui avait prisé et sous-tendu votre récente rencontre avec votre homologue français traitant vos fils des militaires putschistes alors qu’ils sont civiles, les uns d’eux vos fidèles compagnons mais avec des statures et robes différentes. Cela n’est pas permis à un père, car un président ne dit pas ça ! Faudrait vous le rappeler, il y a des années en remontant des moments que ceux qui vous ont précédés avaient eu du respect pour vous et pour ceux-là mêmes que vous combattez aujourd’hui et pour qui vous exaltiez le mérite hier.

Imprimer E-mail

Idées et opinions