Déclaration de la Confédération Estudiantine et Scolaire D’Afrique (CESA)

Assi Fulgence Assi CESASuite à la manifestation des Étudiants de l'université ABDOU MOUMOUNI de Niamey réclamant de meilleures conditions d'études, le gouvernement Nigérien, en lieu et place des solutions à rétorqué par la violence.
Le bilan est lourd : de nombreux blessés, des pertes en vies humaines, ...
Et choses plus graves, dans un communiqué bref rendu public, le gouvernement à décidé ce qui suit "Du fait des agissements des Étudiants de l'université de Niamey et à la demande des autorités académiques, le Ministre de l'enseignement supérieur informe le public de la fermeture dudit campus à compter d'aujourd'hui (lundi) 10 avril 2017 et jusqu'à nouvel ordre".
La Confédération Estudiantine et Scolaire d'Afrique (CESA), condamne cette décision qualifiée d'impopulaire et suicidaire;


Demandons aux autorités de trouver des solutions aux problèmes posés par les étudiants;
Exigeons du gouvernement Nigérien la réouverture sans condition du campus de Niamey;
Exigeons la libération sans conditions du SGA 1 du CD de l'USN
Témoignons notre soutien et toute notre compassion aux victimes;
Demandons que des enquêtes internationales soient diligentées afin de situer les responsabilités et punir les coupables;
Demandons ,après les 3 jours de deuil, précisément à partir du 18 avril 2017 des manifestations éclatées en Afrique et partout dans le monde dans toutes les Ambassades du Niger jusqu'à la libération du SGA1 du CD de l'USN sans oublier les autres camarades incarcérés et jusqu'à ce que justice soit rendue;
Invitons la Communauté internationale notamment l'UNESCO à s' impliquer dans la résolution de la crise.
Fait à Abidjan le 14 avril 2017
Assi Fulgence Assi,
Secrétaire Général de la CESA

ImprimerE-mail

Idées et opinions