Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

samedi, 28 janvier 2012 12:58

Contribution : le Mena National à la CAN 2012

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Niger_Onze_CAN_2012_Notre onze national a livré son 2ème match de la CAN 2012 hier à Libreville face aux Aigles de Carthage. Match qu’ils ont perdu comme tout le monde le sait sur le score de 1-2. Mais l’important n’est pas de ce côté ci. Le peuple du Niger qui a soutenu son équipe durant les phases de qualification et de préparation
attendait un tout autre visage de son MENA après le match fade livré et perdu 0-2 face aux Panthères du Gabon le 23 janvier lors du premier match de la poule C devant plus de 40000 spectateurs parmi lesquels le couple Présidentiel du Gabon et un certain Samuel Eto’o, supporter du Gabon à défaut de défendre les couleurs du Cameroun.
Car, il faut le dire le match contre le Gabon a été très en deçà des attentes du public nigérien qui a vu ses ardeurs refroidis par les errements d’une équipe sans âme. La fierté de tout un peuple avait pris un coup. D’autant qu’à l’issue de ce piètre match certains analystes ne se gênait plus pour dire haut ce que certains d’entre eux pensaient bas de cette équipe nigérienne. Mérite-t-elle vraiment sa place à la CAN ?
Les bruits des couloirs du staff du MENA allaient aggraver une situation déjà mal embarquée. L’après-match a été très chauds, les échanges ont été très vifs entre certains membres du staff dont les divergences allaient éclater au grand jour. Le bras de fer va déboucher sur le choix de Courbis pour diriger les troupes lors des deux derniers matchs du MENA.
La piètre prestation du lundi et le flottement dans la direction du staff laissaient la place au doute quant à la capacité de cette équipe à bien négocier son 2ème match pour non seulement montrer au reste de l’Afrique et du monde qu’elle n’a pas usurpé sa place à la CAN.

C’est donc un MENA très attendu qui a affronté les tunisiens ce 27 janvier 2012. Lorsque le tunisien Msakni, avec une facilité déconcertante abusa de la défense poussive du MENA pour ouvrir le score à la 4ème minute, l’inquiétude allait prendre une autre dimension. L’on se demandait alors si le bateau Niger n’allait pas prendre l’eau de toute part. Mais, c’est sans compter avec la réaction d’orgueil des nigériens qui allaient se transcender durant les 40 minutes qui allaient suivre l’ouverture du score des tunisiens. Dès la 8ème minute William va inscrire le premier but du Niger à une CAN et offrir l’égalisation aux siens. Le MENA va mettre le pied sur le ballon et dominer copieusement des tunisiens qui n’ont eu leur salut qu’au manque de réalisme de Maazou qui s’est procuré plusieurs occasions de scorer.
C’est avec ce score de parité que les deux équipes allaient rejoindre les vestiaires. A la reprise, le MENA accentua sa pression sur les tunisiens. Malgré plusieurs occasions, le MENA ne parvenait pas à prendre l’avantage. On s’achemine tranquillement vers le partage des points lorsqu’à la 89ème minute, Jemaa donne l’avantage aux tunisiens. Ce but allait sceller le sort d’une rencontre de très haute volée qui a vu le MENA du Niger montrer un tout autre visage pour convaincre les plus sceptiques qu’il mérite bel et bien sa place dans la cours des grands d’Afrique. Le score 1-2 n’est qu’anecdotique. L’honneur est sauf, puisque les guerriers sont tombés avec les honneurs en livrant l’un des plus beaux matches de la CAN jusqu’à présent.
Le bilan est certes mauvais avec les 2 défaites qui éliminent le MENA de la CAN, mais nous avons eu droit à un MENA de gala qui nous conforte dans l’idée que le meilleur est à venir…

Djibrilla Mahamadoul-Kafi Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dernière modification le mercredi, 29 février 2012 15:15

Idées et opinions