samedi, 11 juin 2016 04:02

Diori Hamani «Une personnalité controversée»

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Adamou MaikanoA priori, on peut se dire que, se rappeler du premier président de la république qui a proclamé l’indépendance de son pays est une bonne chose et un hommage mérité.
 Mais pour appréhender la contribution du président Diori Hamani et de toute autre personnalité dans la construction de notre cher pays le Niger, il est de bon aloi de faire le petit exercice qui consiste à passer en revue les aspects positifs et négatifs de ses œuvres.
Pour les aspects positifs :

-    Le président Diori étant lui-même instituteur avait beaucoup contribué au développement  d’une éducation de qualité au Niger et au lancement d’une alphabétisation de masse ;

-    Le président Diori malgré les maigres ressources de l’Etat avait beaucoup contribué au développement des industries légères  au Niger ;

-    Le président Diori avait été un diplomate hors pair qui avait fait connaitre le Niger à l’extérieur.

-    Etc..

Pour les aspects négatifs :
-    L’élection de Diori à la présidence de la république avait été controversée mais malgré ce déficit de légitimité, il avait eu le flegme et le courage d’asseoir une certaine unité nationale ;

-    Le régime de Diori avait été quelque peu népotique, on savait que pendant le régime du PPN  RDA, la carte du parti avait plus de valeur que la carte nationale ;

-    Mais le plus grand péché de Diori c’était l’accord secret qu’il avait signé avec Kadhafi et dont personne ne parle et qui me motive  aujourd’hui  à écrire cette contribution.
Alors selon le conseiller spécial de Diori, un français qui avait écrit un livre sur la rébellion touarègue dans les années 2003, Kadhafi qui était  arrivé  au pouvoir en 1969, s’était basé sur un accord signé mais non ratifié entre le président du conseil italien Mussolini, et le président du conseil français Laval, accord  qui rattachait  à la Libye les fortins de l’armée française au Niger et la bande d’Aouzou au Tchad pour annexer ces dits territoires. La superficie annexée au Niger est de 20 000 km2 et au Tchad elle équivaut à 100 000 km2.
Après cette annexion, Diori était le premier président au sud de Sahara à se rendre en Libye pour rencontrer Kadhafi. Le président Diori avait trouvé Kadhafi tout bouillant et avait été vite découragé d’entreprendre toute conquête du territoire annexé.

Kadhafi lui avait proposé 3 millions de dollars pour rentrer avec cette somme au Niger et aussi avec la promesse que 10 millions de dollars vont suivre par la suite. Le président Diori avait pris les 3 millions de dollars pour rentrer avec à Niamey selon son conseiller spécial, mais il ne savait pas toujours si les 10 millions de dollars promis était rentré à Niamey.
Selon Elikia M'bokolo dans son livre <l’Afrique, le continent convoité>, Kadhafi avait proposé le même marché à François Tombalbaye  le président d’alors du Tchad, mais Kadhafi n’avait pas honoré son engagement, c’est pourquoi l’accord secret entre le Tchad et la Libye n’était pas intervenu.

Kountché disait qu’il avait interné Diori à Zinder pendant presque 15 ans c’était parce qu’il avait signé cet accord secret, et il avait aussi créé la place TOUMO à Niamey pour remémorer aux Nigériens que ce territoire annexé reste partie intégrante de notre pays.

Sources : La Rébellion Touarègue au Niger Ed. 2003, l’Afrique, le continent convoité  de Elikia M'bokolo et Que sais-je ?

©ADAMOU MAIKANO

Dernière modification le dimanche, 12 juin 2016 15:45

Idées et opinions