mardi, 14 juin 2016 01:14

Revendications de l’Union des Etudiants et Stagiaires Nigériens en France (UESNF)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

YAYE HAROUNA Abdoul LatifLe président de l’association UESNF, YAYE HAROUNA Abdoul Latif Elu au conseil d’administration de l’université Lyon 1Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant reconnaissance juridique de l’USN.

  • Vu l’article n°34 de la constitution de la république du Niger reconnaissant et garantissant le droit syndical.
  • Vu l’article n°14 de l’USN reconnaissant la qualité des sections extérieures.
  • Vu la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association de la république Française.
  • Vu la rencontre du lundi 26 avril 2016 à Paris entre le comité exécutif de l’UESNF et l’ambassadeur de la république du Niger SEM Ado ELHADJI ABOU.

Le Secrétaire général de la section USN en France

A

MONSIEUR le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche Et de l’innovation

Objet : Revendications de l’UNION DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES NIGERIENS EN FRANCE

Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant reconnaissance juridique de l’USN.

  • Vu l’article n°34 de la constitution de la république du Niger reconnaissant et garantissant le droit syndical.
  • Vu l’article n°14 de l’USN reconnaissant la qualité des sections extérieures.
  • Vu la loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association de la république Française.
  • Vu la rencontre du lundi 26 avril 2016 à Paris entre le comité exécutif de l’UESNF et l’ambassadeur de la république du Niger SEM Ado ELHADJI ABOU.

Le comité exécutif de l’UESNF rend publique sa déclaration dont la teneur suit :

Nous nous insurgeons face à la détérioration des conditions d’étude et de vie de nos camarades étudiant à l’extérieur et sur l’étendue du territoire national en raison du retard récurent de règlement de bourse qui atteint parfois 3 à 6 mois.

Nous exigeons le règlement des bourses de 2ème trimestre dans les plus brefs délais.

Le développement économique et social tant prôné par le gouvernement ne peut se faire sans prioriser l’éducation nationale.

Nous exigeons que l’ANAB traite dans les plus brefs délais nos dossiers de réclamation de bourses ; ces camarades en raison de la lenteur du traitement de leurs dossiers sont dans une situation difficile.

Nous réaffirmons notre appartenance au Conseil général de sections extérieures de l’USN (CGSE/USN)  et nous soutenons le comité directeur de l’USN pour toutes ses actions entreprises pour la défense des intérêts moraux et matériels de l’USN.

Nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes de Boko Haram à Bosso, nous soutenons nos militaires et nous sommes de tout cœur avec eux pour leur lourde tâche de la défense du territoire et de son intégrité!

Nous prenons le gouvernement de la 7ème république pour unique responsable de toute action menée par notre section pour se faire entendre.

Vive l’UESNF !

Vive l’USN !

Tous unis, nous vaincrons !

Ampliations :

  • CAB/MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION
  • CAB /MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES,DE LA COOPERATION,DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L’EXTERIEUR
  • CAB/PREMIER MINISTRE
  • COMITE DIRECTEUR DE L’USN


Pour le comité exécutif

Le président de l’association UESNF

YAYE HAROUNA Abdoul Latif

Elu au conseil d’administration de l’université Lyon 1

Dernière modification le mardi, 14 juin 2016 08:43

Idées et opinions