Sanef 2018

mercredi, 31 août 2016 22:56

Billet : A notre chère consoeur Hadjia Haoua Hambally

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Abdoulaye HASSANE DIALLO Dr 1J’avoue  qu’en  apprenant  ce  décès ,  j’avais  sursauté  en  me  plongeant  dans  un  moment  de  tristesse,  comme  tous  ceux  qui  comme  moi  l’avaient  également  su. Je  suis  hors  du  pays ,  loin  à      l’  annonce  de  cette  triste  nouvelle  . Une  nouvelles  qui  déchire,    irrite,   perturbe, et qui m’a   mis  hors  de  moi   .  Mais,   je  me  suis  ensuite  ravisé  en  revenant  à  la  réalité : celle  d’un destin  et  d’une  trajectoire  inévitable  qui  s ‘achèvera  là  où  nous  sommes  tous  attendus .  Ainsi  en  a  décidé  le Seigneur , l’Eternel  et  l’Omniprésent.       

En  moins  d’un  mois ,  le  Niger  vient  de  perdre   encore  une   de  ces  dignes  filles  Hadjia  Nana  Haoua  HAMBALLY .   Le  pays  entier  l’a  pleurée  en  l’ accompagnant  à  sa  dernière  demeure,  celle  de  toujours,  celle  de  la  vérité,  la  notre  à  nous  tous.   Mais,  qui  es  tu  Hadjia,  cette  icône  ,  calme,  avec  une  humilité  légendaire,  celle  d’une  Nigérienne  responsable   A  tous  égards .
          UNE  DAME  DE  FER ,   REPUBLICAINE  S’EN  EST   ALLEE                                          
   Hadjia     Nana  Haoua  Abdou HAMBALLY,  j’avoue  que  nous  nous  sommes  connus  de  loin   dans  une  profession :  celle  du  journalisme,  cette  passerelle  qui  peut   conduire   à  bien   d’autres  aventures.  Des   belles  aventures  qui  ont  aussi  conduit  chacun  de  nous  vers  d’autres  horizons  comme à  la  politique ,  cet  autre  opium   du  peuple .    Mais  Hadjia  Nana   Haoua  Abdou   HAMBALLY  fut  une  ces  femmes  qui  ont  sacrifié  et  sacrifient  leur  vie  pour  la  société   en  s’impliquant  corps et  âme  dans  cette  bataille du  développement.    Journaliste  professionnelle  à  la  voix  captivante  depuis  1982  ( à  l’image    de  Mariama  KEITA,  la  première  journaliste  femme  Nigérienne  speakerine  à  la  Radio  Nationale  ) , elle  a  su  à  la  Voix  de  Sahel,    donner  un  sens  à  la  communication.   Ce   qui  l’amènera  à  créer   la  Radio  Télévision   TAMBARA ,   la  Voix  de  la  femme   Nigérienne,  une  première   dans   notre  pays  sinon  même  au  niveau  de  la  Sous  Région.   J’ai  fait  partie  de  cette  longue  liste  d’invités  pour  débattre  de  tous  les  sujets,  sans  tabou. Je  me  rappelle  encore  de  cette  station  d’abord  sise  à  Maourey,  où  le  célèbre  et  l’incontournable  Assurance  nous  assénait  des questions  d’actualité  brûlante .  Puis  l’audience  a  pris  de  l’envole  et  il  fallait  s’installer  à  Lacouroussou,  ce  quartier  bruyant  de  Niamey,  à l’étage. La  rue  est  embouteillée  C’est  un  courage  puisqu’elle  n’hésitait  pas,  même  étant  Fondatrice   disons  Promotrice  à  se  rendre  dans  les  studios  pour  travailler  avec  ses  journalistes   collaborateurs,  sans  complexe.  Enfin,  elle  se  lancera  en  politique  en  briguant   un  poste de  Députée   au  titre  du  parti jaune,  le   RDP  et  intégrera  l’Hémicycle  où   on  entendra  aussi  sa  voix  au  cours  des  longs  ,  houleux  et  interminables     débats.     Là   également,  c’est  avec  toute  la  franchise  dont  on  la  connait , qu’elle  défendra «  becs  et  ongles »    ses  idées,  celles  de  ses  électeurs  et  électrices   Ces  compétences  la  conduiront  à  occuper  avec dignité , cumulativement  le  poste  stratégique  de  Conseillère  du  Ministre  de  la  Communication   Enfin  au  niveau  de l’Assemblée  Nationale ,  elle  deviendra  Députée  au  niveau  du  Parlement  de  la  CEDEAO.   Elle  sera  éternelle  dans  nos  cœurs  et  au  cœur  de  la  République  dont  elle  a  incarné  les  valeurs  cardinales   . Mais, Hadjia  Mme  HAMBALLI  non  seulement  tu  portes  un  nom  célèbre  mais  aussi  permets  moi  de  rappeler  ici  que  tu  es  née  en  même  que  notre  délivrance,  notre  souveraineté,  c’est  à  dire  en  1960,  l’année  de  notre  indépendance  nationale.  Quel  honneur  et  quelle  date  mémorable .  Ta  vie  est  une  thèse  sur  laquelle  j’invite  les  jeunes  journalistes  et  les  politiciens  à  se  pencher  pour  rédiger  leurs  mémoires .Tu es  inscrite au tableau  d’Honneur  pour toujours . Enfin,  je  fais  mienne  cette  interpellation  du  Ministre  de   la Communication  et   du  Parlement  Nigérien  afin  que  ton  nom  soit  inscrit   dans  les  archives  de  la  Renaissance  Culturelle  .  Cette  Renaissance  qui  doit  pérenniser  et  conserver  notre  Mémoire  Collective   pour  l’Histoire .  Un  Studio   d’un  de  nos  média,  pourquoi  pas  à  la  Voix  du  Sahel  où  tu  as  écumé  toute  ta  salive  pour  nous  informer, nous  éduquer . A  côté  du  studio  qui  porte  le  nom  d’un  autre  baobab  pourquoi pas , de  notre métier  de  journalisme  HIMA DAMA  DAMA  A  Hamid ,  ton  fils  l’héritier  de  tes  combats  et  de  tes  valeurs,  je  lui  demande  de  continuer  à  tenir  la  barre   si  haut  comme  tu  l’as  toujours  fait.  Mes sincères  condoléances  à  ta  famille,    Tambara,  cette  Voix  qui  ne  s’éteindra  jamais,  à  celle   de   la  Presse,   et  à  ta   famille  politique,  le  RDP  jama’a  sans  oublier  le  Dr  Hamid  ALGABID  qui  a  continué  le  valeureux  combat  de  notre  cher   Président  Ibrahim  BARE  MAINASSARA (  Paix  à  son  âme )   Hadjia  Nana  Haoua  HAMBALLY ,  tu  n’as  pas  vécu  inutile  parce  que  tu  as  planté  un  arbre  que  nous  entretiendrons   à  notre  tour .  Qu’Allah   l’Eternel,  l’Omniprésent ,  te   reçoive  dans  son  Paradis ,  Amine. 
Dr  Aboulaye  HASSANE DIALLO Politologue,  Journaliste, Ecrivain.

Dernière modification le mercredi, 31 août 2016 23:06

Idées et opinions