IDEES & OPINIONS.

vendredi, 11 mars 2016 07:13

Réponse au Club des juristes du PNDS

COPA 2016 suspend participation presidentielleImage d'illustrationFace à la Déclaration politique de la COPA, un club de juristes du PNDS a réagi sur les points soulevés par cette déclaration. La volonté de transformer des problèmes politiques en questions juridiques ne peut suffire à créditer la démarche autoritaire par laquelle est conduit le processus électoral par le pouvoir sortant. Examinons les points 5 points soulevés par les juristes du PNDS en réaction à la COPA.

Issoufou Boubacar KadoNous continuons à croire que le dialogue est possible, la situation socio-économique de notre pays exige de toute la classe politique nigérienne la création d’un climat apaisé, serein, cordiale, en vue de poursuivre le processus électoral en cour. Nous avons suivi avec une grande attention le reportage sur la situation, en langue Haoussa, sur les antennes de R.F.I., toutes les personnes interrogées souhaitent une entente entre les différents acteurs de la classe politique nigérienne afin de poursuivre le processus électoral en cour dans la quiétude sociale, et le fair play. Nous savons que certains esprits : « jusqu’aux boutisses », « les va en guerre » ne comprennent pas le sens de notre appel à l’apaisement, à la sérénité et à l’élégance dans le combat politique. Et pourtant il suffit de regarder attentivement ce qui s’est passé et qui se passe actuellement dans certains pays africains, comme : la Cote D’Ivoire, le Burundi, la Somalie, et le Soudan pour ne citer que ceux-là, pour comprendre notre démarche et combien de fois la paix est précieuse ! En Côte D’Ivoire, les séquelles de la guerre post électoral sont encore vivaces et divisent encore la société. Au Burundi, l’Union Africaine peine à restaurer la paix pour mettre fin ainsi à la violence du fait des conflits politiques. La Somalie est un pays sans gouvernement, sans Etat, du fait du conflit politique ! Le Soudan, malgré la partition du pays en deux : le Soudan du Sud et le Soudan du Nord, le pays est toujours en proie aux conflits ethniques. Notre appel incessant à la consolidation de la paix, à un climat apaisé, serein, procède d’observations visibles, des conséquences néfastes des conflits politiques sur l’unité d’un pays. Les exemples malheureux que je vienne de citer doivent interpeler notre conscience. La paix que nous voulons pour le Niger nous l’a voulons pour tous les pays du monde ! Vouloir la paix ne peut être une faiblesse ou une trahison d’un idéal politique ! Nous profitons pour répondre à une personne qui n’a pas décliné sa vraie identité, et qui nous demandait combien nous sommes payés pour faire nos articles ! Nous voudrons dire à la personne en question, nous ne sommes à la solde de personne, notre démarche est sous tendue par la crainte que nous éprouvons pour le désordre qui serait créée du fait de manque de lucidité de certains acteurs sociaux et acteurs politiques Nous avons été présents dans toutes les luttes pour l’instauration de la démocratie au Niger, nous savons comment les choses se passent. Nous ne sommes pas de ceux qui se renient ou qui reculent devant un noble combat ! Ceux qui ont mené le combat pour la restauration de la démocratie avec nous, savent de quoi nous parlons et qui nous sommes. Donc ce n’est pas les insultes de quelques agités qui ont perdu le nord, tapis à l’ombre des partis politiques extrémistes qui peuvent nous faire taire. Notre combat est un combat pour des élections électorales générales, apaisées, crédibles, apaisées et cordiales dans un Niger Uni et prospère.

Par conséquent, monsieur l’extrémiste, ne croyez pas à cause de la lucidité que nous faisons preuve, que nous avons peur et que nous avons baissé la garde. A BON ENTENDEUR SALUT !

Hamecon RenaissanceIl est malheureux d’avoir le ventre mou et c’est terrible quand ce sont ceux qui sont à l’abri du besoin, jouissant d’une aisance apparente, qui tombent dans la vilenie, le reniement, la turpitude, l’égarement. « Impossible de grandir », dirait Fatou Diome...

On ne fait pas de la politique pour soi-même, on vient en politic pour les autres, pour un Etat. Dans la vie politique, comme dans la vie tout court, il faut avoir des principes et construire son image sur des valeurs, sur une éthique.

 Issoufou Fraude ElectoraleIl saura sortir le Niger de cette impasse Plus nous nous acheminons vers la fin de votre mandat, plus je suis envahi par de vagues appréhensions quant à l’épilogue de cette folle chevauchée quinquennale dont vous êtes le maître d’œuvre...et peut-être le maître d’ouvrage. Au regard de l’évolution du processus électoral, j’ai compris que les choses risquent d’être compliquées. Je n’en serai pas surpris.

Constitution 7eme Republique NigerLa Conférence Nationale Souveraine du Niger que certains journaux français avaient qualifié de « conférence de badauds », fut pour les nigériens l’occasion de découvrir une nouvelle race d’hommes politiques à la fois jaloux, envieux et sans scrupules. Même la salive de leur bouche était de haine et de mépris à l’égard de tous ceux qui, à un moment ou à un autre, ont eu le privilège de diriger le Niger. Obnubilés par la haine, la rancoeur et l’esprit de vengeance, ils feront fi de ces conseils pleins de sagesse et d’esprit patriotique auxquels les invitait le Président de la République d’alors, le Général Ali Saibou dans son discours d’ouverture en ces termes :

Issoufou Boubacar Kado MNous continuons  à croire que le dialogue est possible, la situation socio-économique de notre pays exige de toute la classe politique nigérienne la création d’un climat apaisé, serein, cordiale, en vue de poursuivre le processus électoral en cour. 
Nous avons  suivi avec une grande attention le reportage sur la situation, en langue Haoussa, sur les antennes  de R.F.I., toutes les personnes interrogées souhaitent une entente  entre les différents acteurs de la classe politique nigérienne afin de poursuivre le processus électoral en cour dans la quiétude sociale, et  le  fair play.
mardi, 08 mars 2016 17:40

Coup de théâtre !

 Suite à la validation des résultats globaux provisoires par la cours constitutionnelle , les partis politiques membres de COPA 2016, ont décidé de suspendre leur participation à toutes les instances du processus électoral en cours. L'annonce a été faite par le Président Seini Oumarou , chef de file de l'opposition dans une déclaration de la COPA 2016 lue au siège du MNSD NASSARA, rapportée par la télévision RTT , ce mardi 8 mars 2016. La COPA 2016 reproche au processus électoral de se poursuive dans l'inégalité. Entre autres les délais de recours n'ont pas été respectés. C'est une décision d'une grave portée.

Election Presidentielle 21 02 2016Depuis l’amorce de la phase de pré-campagne électorale, conséquemment aux clivages nés de l’échec, en Décembre 2012, de la tentative de formation d’un gouvernement d’Union Nationale, notre pays se trouve de plus en plus confronté à la propagation insidieuse d’une infâme et mesquine « culture », pensée dans les Etats-majors des partis politiques, qui fait l’apologie de l’intolérance, de l’esprit de clan, et de la haine ethno-régionaliste.
 Ces subversives dérives propagandistes, manifestement attentatoires à nos valeurs culturelles et religieuses ainsi qu’à nos idéaux de cohésion nationale que nous honorons chérir, au demeurant implicites se posent avec plus d’acuité car actuellement ouvertement exposées et entretenues de manière insouciante par des partisans et militants de partis politiques sur les réseaux sociaux et dans les fadas.


dimanche, 06 mars 2016 12:46

Réponse à la Lettre d'un Ami du Niger.

Reponse lettre NigerBonjour Sangaré 

J'accuse réception de ta missive et je te remercie pour ces voeux et conseils qui vont dans le sens de la paix et de la stabilité de mon cher Pays le Niger. Je voudrais aussi que tes amis se portent bien également.
Je voudrais cependant te rassurer que malgré les multiples  déclarations ou informations tendant à vendre à nouveau un deuxième Coup KO, que rien de cette propagande de salon et médiatique orchestrée à coups de milliards de franc financée par le régime et mise en œuvre par le grand groupe de communication français Image 7, ne reflète la réalité du terrain, encore moins les résultats des deux derniers scrutins tenus le 21 février passé.

Moden Fa Lumana Africa DakarNous membres de la coordination Lumana Africa de Dakar tenons à:

Rendre hommage au Président et fondateur du parti MODEN FA lumana Africa, et saluons son courage et sa patience et aussi son caractère patriotique à ne considérer que l'intérêt général du pays au détriment de son intérêt personnel, car continuant à appeler au calme et à la retenue malgré les conditions de détention illégale.

Saluons tous les membres militants et sympathisants de lumana qui ont œuvré sans relâche pour réaliser le rêve du Président Hama qui est être le challenger du deuxième tour.

Page 13 sur 55

Idées et opinions