IDEES & OPINIONS.

RABIOU YARI DiasporaMaitre Rabiou Hassane YariAlors que le droit de vote de la diaspora a été arraché dans beaucoup de pays après des longues luttes qui parfois ont résulté en pertes de vies humaines, la diaspora nigérienne l’a obtenu sans labeur majeure. Cette logique explique-t-elle l’engagement timide de notre diaspora à l’exercice de ce droit fondamental?

Contexte global et historique du vote de la diaspora

Un constat se dégage des conclusions des chercheurs Andrew Ellis et Andy Sunberg sur leur étude sur l’évolution du vote de la diaspora publiée en 2007 qui ont conclu que, je cite «le vote de la diaspora est inspiré par principalement trois raisons: «politique, démocratique et exercice du droit universel de l’homme». Ces auteurs nous apprennent que c’était l’empereur Romain, Augustus qui a le premier initié le vote de la diaspora quand il signa un décret qui autorisa un mode de suffrage pour les sénateurs romains résidant dans les colonies romaines à envoyer leurs votes sellés à Rome le jour du vote.

http://www.nigerdiaspora.net/images/Issou_Conviction.jpgJ’ai essayé de vous suivre tant bien que mal au cours de cette campagne électorale inédite. Dans la région de Tahoua, à Illéla ou à Madaoua, vous avez tenu des propos qui ont surpris, pour ne pas dire choqué, plus d’un de vos compatriotes. «Boukin Faraa Kasa balbela ba gayya ba », avezvous dit aux populations de la localité, autrement traduit en français, c’est comme si vous dites qu’à la fête de la poule blanche, on n’a pas besoin d’inviter le héron blanc. Ces propos ont été mal jugés par beaucoup de vos compatriotes qui ont trouvé que ni le candidat Issoufou ni le président de la République que vous êtes encore n’ont le droit de parler de cette façon singulière à des populations nigériennes, soient-elles de Dandadji.

http://nigerdiaspora.net/images/Amadou-Boubacar-Cisse-Candidat.jpgLa période  électorale   et  l’entrée  en  campagne  des  divers  candidats  aux différentes  consultations  à la  Présidentielle et  à  la députation ,  nous  donnent  l’occasion  de  nous  exprimer sur   ces  consultations  nationales.  Sur  le   parcours  des  candidats  et  sur  leurs  visions  politiques ,  disons  sur  leurs  programmes. Afin  d’évaluer  leurs chances  d’être  écoutés  par  les  citoyens  électeurs  à qui ils  ne  cessent   d’afficher  des  promesses  mirobolantes.  

Salou Souleymane General 01La défense de mon honneur d’officier , de mon intégrité et de ma loyauté envers les institutions démocratiques de mon pays , m’impose de m’adresser à travers ces quelques lignes à l’opinion publique et internationale , nonobstant mon obligation de réserve .

Mais que faire face au complot machiavélique dont je suis victime et que la

seule haine contre ma personne ne saurait justifier .

COPA 2016A moins d’une semaine de la tenue du 1er tour des élections présidentielles, le ton est à nouveau monté d’un cran entre la majorité et l’opposition. Au cœur de ce rebondissement nauséabond, une décision de la Cour d’Etat, qui, malgré l’absence d’un cadre juridique légal a estimé que « le vote par témoignage est possible ». Cette décision suivie d’un vote au forceps au sein de la CENI, a déclenché l’ire de la COPA 2016, la grande coalition des opposants au Président Issoufou.

Issou surendettement gaspillages« Elevons le débat, discutons programme contre programme, évitons les insultes », s’est exclamé le Président Issoufou sur une chaîne télévisée. Sur la base de cette déclaration, faisons le point sur la réalité du bilan chiffré de la « Renaissance acte I » qui justifierait de manière éclairée la pertinence d’une confiance des électeurs à la « Renaissance Acte II ».

En fin 1999- début 2000, quand le Président Tandja et le PM Hama Amadou s’installaient à la tête de l’Exécutif nigérien, les caisses de l’Etat ne comptaient qu’environ 600 millions de FCFA, l’endettement représentait 90% du PIB, selon le rapport du Fond Monétaire International (FMI).

 Issou Mahamadou Interview TV5mondeLe 2 août 2015, dans votre traditionnelle adresse à vos compatriotes, vous aviez déclaré que, je cite : « … je ne cautionnerai pas l’organisation d’élections tropicalisées pour ne pas dire truquées. Cela n’est pas, d’ailleurs, dans la tradition de notre pays. C’est dire que je considérerai des élections mal organisées comme un échec personnel et je ne serai jamais à la base d’un travestissement de l’expression de la volonté populaire ». Je vous prends au mot pour vous rappeler que vous n’êtes pas loin de cet échec personnel. Les élections du 21 février prochain sont très mal parties et vous pouvez être sûr qu’elles seront mal organisées.

jeudi, 11 février 2016 09:58

Lettre au peuple souverain du Niger

Oumar ToureNotre cher pays, le Niger est confronté à une situation de crise créée et maintenue par le président sortant et son parti le PNDS. Certes nous sommes ce pays qualifié de laboratoire de démocratie vu les multiples sortes de crises politiques connu par notre pays depuis la conférence nationale souveraine de 1991 qui a donné naissance à l'introduction de la démocratie dans notre cher pays.

Cher peuple, notre pays a organisé plusieurs élections qualifiées d'acceptables et aussi de transparentes même sous les régimes militaires comme ceux du General Baré (paix à son âme), Wanké (paix à son âme), et le plus récent celui du General Salou. Rappelons-nous également que nous avons déjà organisé une élection lors de laquelle le Président sortant est candidat à sa propre succession comme ces élections de 2016.

Garba YayeParler des élections de 2016 au Niger c'est parler de l’avenir des dix-huit millions des nigériens pour les cinq années à venir. Cet avenir va dépendre du choix que les nigériens feront à partir du 21 février prochain pour désigner celui qui va diriger le pays pendant les cinq années à venir. Selon que ça soit un candidat ou l’autre parmi les 15 candidatures validées par la cours constitutionnelle la vie des nigériens va aller dans un sens ou dans l’autre.  Il ne s'agit donc pas de choisir un ego personnel ni un esprit de partage de rente au sein d’un clan de brigands ayant pour objectif de mettre la main forte sur les ressources économiques du pays.

MAFAKI ALI Mahamane

Jeunesse, quel Niger aspirons nous hériter et gouverner demain ?

Le 21 février prochain incha Allah les nigériens seront amenés à élire leur président de la République et leurs représentants au niveau de l’Assemblée Nationale! Pour l'heure, la campagne ne fait que battre son plein entre les différents candidats. Observateur que nous sommes, un fait a attiré notre attention qui est celui de l'intérêt porté par la jeunesse à la politique ! Jamais la jeunesse nigérienne ne s’était intéressée autant à la politique et on peut aisément s’en rendre compte en voyant l’énergie que déploie cette celle-ci pour militer sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, dans les meetings des partis politiques à titre d’exemple !

Page 14 sur 55

Idées et opinions