vendredi, 28 février 2014 14:08

Entretien avec M. Ali Sabo, président de la section MNSD/ Maradi

Évaluer cet élément
(6 Votes)

Ali Sabo MaradiComment se porte le MNSDNassara ?
La MNSD/ Nassara se porte bien, contrairement aux dires des démons de la désunion, des pyromanes roses, plus soucieux de la sauvegarde de leur pouvoir que du devenir du Niger.

Si le parti connaît des soubresauts suite au rejet par le bureau politique National du projet du gouvernement dit d’union nationale, il n’en demeure pas vrai que rien qu’à l’observation, les multiples réunions ou meetings de ralliement au système guri , ne représentent pas les militants et responsables déterminants de notre parti. Il n’en demeure pas aussi vrai que tout militant qui part est un vide, heureusement très vite comblé par des multiples. Sous un autre angle, la 1ère victoire que nous connaissons suite au verdict en référé du juge du tribunal de grande Instance de Niamey nous conforte du moment où aujourd’hui, plus du 2/3 du bureau politique national partage la décision du 12 Août 2013 qui est aujourd’hui l’objet du contentieux entre nous et les transfuges. Nous croyons fortement à notre justice et nous restons sereins quand au déroulement de l’épreuve que le pouvoir nous fait subir sous la responsabilité directe du président Issoufou Mahamadou.

 

Maintenant, quel est le sort des 9 membres exclus ?

Pour le parti, les 9 exclus ne peuvent pas participer aux activités du parti, utiliser son logo, ou son drapeau et encore moins parler à son mon. Ils sont exclus et cela veut tout dire, malgré l’insolence qu’ils montrent par l’inconscience qui les habite.

Le MNSD/Nassara ne court-il pas le risque de se retrouver dans une situation d’interminables procès comme le CDS-Rahama ? Estce que cette éventualité ne lui sera pas préjudiciable aux prochaines élections présidentielles ?

Vous savez, le parti ne s’est pas imposé la situation qui prévaut. Les anciens camarades qui le lui imposent sont dans la logique ‘’pouvoiriste’’ de leur maître, le chef de l’Etat. Il a préparé leurs têtes de listes avant de proposer insidieusement l’option du gouvernement d’union nationale. Le patriotisme et le souci d’unité nationale qui abrite notre parti nous ont amené à examiner la proposition que nous pensions devoir sortir notre pays de la descente aux enfers. La situation actuelle dans notre parti n’est pas assimilable quant au fond à celle de CDS car, il s’agit d’une part de décisions d’un organe et d’autre part de celles d’une instance. Il n’est cependant pas exclut que les procès traînent en longueur et tombent pendant les périodes électorales. Naturellement c’est ce que cherchent nos transfuges pour aider le candidat Issoufou Mahamadou à accéder au second mandat. Nous restons malgré tout sereins et optimistes et croyons fermement à la justice de notre pays.

En tant que président de la section MNSD de Maradi, après le débauchage des militants de votre section, est-ce que Maradi peut encore se targuer d’être le fief du MNSD/Nassara ?

Les dernières élections générales et suite à la situation de favoriser le candidat Issoufou Mahamadou à accéder à la magistrature suprême, la section de Maradi a obtenu les meilleurs résultats électoraux de notre parti. Cela nous réjouit mais ne fait pas de Maradi le seul fief du MNSD/Nassara. Notre parti est présent dans toutes les régions et celles qui présentaient les meilleurs résultats dans le temps ont été handicapées par les combinaisons administratives et le conseil constitutionnel qui étaient manipulés par certains militants farouches du parti au pouvoir.

Pour revenir à votre question, Maradi n’a pas perdu sa vitalité MNSD/ Nassara et porte encore le flambeau de ce parti. Les départs constatés de certains députés, souvent présidents de coordinations ont été tous remplacés à leurs postes de responsabilité dans le parti. Les meetings qu’ils organisent ne sont que ‘’feu de paille’. Ils ne rencontrent nullement l’adhésion de nos électeurs et militants de base. Maradi a connu la période du COSIMBA et son peuple a mûri et conscientisé l’appartenance partisane dans toute sa dimension politique et patriotique.

Propos recueillis par A.I 

28 février 2014
Publié le 24 février 2014
Source : Le Canard Déchaîné
{module 583}

Dernière modification le vendredi, 28 février 2014 15:22

Interview