vendredi, 27 février 2015 03:34

Entretien avec le Lieutenant Colonel Mahamadou Sidi, Haut Commandant de la Garde Nationale : « Notre ambition, c’est d’aller le plus loin possible dans cette compétition »

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Mahamadou SidiL’AS Garde Nationale engagée dans la ligue africaine des champions affrontera en match retour cet après midi au stade Municipal de Niamey, le Stade Malien de Bamako. Cette manche retour est décisive pour les bérets rouges de l’AS Garde Nationale, qui ont réalisé la prouesse de tenir en échec au stade Modibo Keita, les vainqueurs de la Coupe de la Confédération 2013.

Pour ce match retour l’équipe est gonflée à bloc et les joueurs ont le moral haut pour aller à la conquête d’une qualification au prochain tour. Le Haut Commandant de la Garde Nationale, le Lieutenant Colonel Mahamadou Sidi que nous avons rencontré est très confiant.

Mon Colonel, l’AS Garde Nationale a réalisé le 14 février dernier à Bamako un  bon résultat (0 but partout) contre le Stade Malien, dans le cadre de la manche aller de la ligue africaine des Champions. Quelle est votre appréciation de cette manche aller ?

Je vous remercie de me donner cette opportunité de m’exprimer en prélude au match retour AS Garde Nationale- Stade Malien de Bamako. Il  faut dire que bien avant le départ de l’équipe sur Bamako, nous avons rencontré les joueurs et les encadreurs ici même au foyer de la Garde Nationale, pour les motiver, et leur demander ce qu’il faut faire pour que nous ayons un très bon résultat. Les joueurs et le staff technique n’ont pas caché leurs préoccupations qui ont dû avoir une réponse immédiate. Ce qui a galvanisé notre équipe et nous a poussé à obtenir ce résultat. On devait aller à la victoire, mais le match nul n’est pas mauvais. C’est vraiment un acquis qu’on devrait consolider, tout en essayant d’améliorer notre performance pendant ce match retour.


Votre équipe a réalisé un bon résultat à Bamako. Est-ce que vous pouvez nous dire les dispositions que vous avez prises pour que le match retour de cet après midi soit synonyme de qualification ?


Dès leur retour de Bamako, j’avais rassuré mes joueurs que toutes les dispositions seront prises, notamment leur mise au vert afin de faire un travail poussé pour arriver à une performance acceptable le jour « J », c'est-à-dire demain au stade Municipal de Niamey. Je suis persuadé qu’avec le minimum que nous avons mis en place, nous aurons de très bons résultats. En tout cas, les joueurs et leur staff technique  ont le moral très haut. Je remercie la FENIFOOT qui a mis à notre disposition un préparateur physique pour pouvoir prendre notre équipe en main pour une victoire. Avec ces moyens mis à la disposition de l’équipe, et avec un peu de chance, je suis persuadé qu’on ira à la victoire Incha-Allah.

 

 

Mon Colonel, quelle sont les ambitions de l’AS Garde Nationale dans cette ligue des champions ?
Notre ambition, c’est d’aller le plus loin possible dans cette compétition. En tout cas, nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous avons déjà fait nos preuves face au Stade Malien qui n’est pas une petite équipe. Et obtenir un match nul à Bamako contre cette équipe, nous rassure davantage. S’il plait à Dieu, nous aurons cette victoire, et cette qualification. Et nous irons loin dans cette compétition.


Avez-vous un appel particulier à lancer au public sportif nigérien par rapport à ce match de cet après midi?
L’appel que je lance à l’endroit du peuple nigérien, c’est de se mettre à l’esprit que l’équipe de l’AS Garde Nationale ne représente pas uniquement la Garde Nationale. C’est une équipe qui représente tout le Niger. Donc je demande au public sportif de sortir massivement cet après midi au stade Municipal pour soutenir l’équipe du Niger, pas l’équipe de la Garde Nationale, et la pousser à la victoire. Pour finir, je lance de nouveau un appel solennel au peuple nigérien pour qu’il implore le bon Dieu pour nous permettre de remporter la victoire. Je demande également aux autres équipes du Niger et à nos partenaires, de nous accompagner pour que la victoire soit acquise.

 Oumarou Moussa

27 février 2015
Source : http://lesahel.org/

 

 

Dernière modification le vendredi, 27 février 2015 04:42

Interview