vendredi, 07 août 2015 08:58

Elections générales de 2016 au Niger : Entretien avec le Coordonnateur du CFEB-Belgique, M. Mamouda Mahaman Bachar

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Mamouda Mahaman BacharDans le cadre des élections générales que le Niger compte organiser en 2016, le Gouvernement, à travers la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et la Coordination nationale du fichier électoral biométrique (CFEB) a entrepris une campagne de recensement électoral depuis le mois de mai dernier. 

 

Cette campagne concerne, en plus des populations en âge de voter vivant sur le territoire nigérien, les ressortissants nigériens de l’extérieur. Une grande première dans l’histoire démocratique du pays puisque c’est la toute première fois que les nigériens de l’extérieur ont droit de vote aux élections présidentielles et de sièges aux législatives. Dans ce cadre, la CFEB organise un recensement des nigériens vivant en Europe et particulièrement en Belgique où le coordonnateur chargé de conduire ce processus s’est prêté aux questions de Nigerdiaspora, relativement à la gestion de cette opération, notamment l’organisation du travail sur le terrain, l’information des acteurs concernés, les moyens de travail et bien d’autres questions liées à cette opération.

Nigerdiaspora : Monsieur le Coordonnateur, pouvez-vous nous parler de la structure que vous représentez ici en Belgique ? 

Mamouda Mahaman Bachar : Dans le cadre du recensement national en vue d’établir un fichier électoral, et suivant  l’arrêté n° 042/CN/CFEB du 25 mai 2015, une coordination diplomatique CFEB a été installée en Belgique. Cette dernière a pour rôle de recenser et de dresser la liste électorale  des Nigériennes et Nigériens âgés de dix-huit ans au moins ou mineurs émancipés établis en Belgique, au Pays bas, au Luxembourg et en Grèce.  Elle procèdera également à la distribution des cartes d’électeurs.

 

Nigerdiaspora: Pourquoi le vote des nigériens de l’extérieur ? 

Mamouda Mahaman Bachar: Cela me fin à la rupture d’inégalité entre tous les citoyens nigériens où ils résident, de jouir de son droit que lui confère la Constitution en matière de vote ; c’est à dire celui d’être électeur et éligible. C’est le moment de rendre un vibrant hommage à l’ensemble des structures de la diaspora d’avoir fait de cette question leur centre d’intérêt mais aussi aux autorités de notre pays d’avoir matérialisé cette promesse. 

 

Nigerdiaspora: Le recensement des Nigériens de l’extérieur, comment comptez-vous vous y prendre ?

Mamouda Mahaman Bachar: Depuis notre installation le 16 juin 2015, nous avons établie la liste des membres de la Coordination, définir les points fixes sur l’ensemble de 9 provinces que compte la Belgique, déterminer le nombre d’agents recenseurs, identifier les différents canaux d’information adaptés à chaque groupe cible car nous avons une base composite (commerçants, fonctionnaires, étudiants, etc.). A ce titre, nous avons créer un site web :www.cfeb-Belgique.be, une page facebook avec l’aide de Nigerdiaspora, un group vever et l’établissement  d’une base de données de plus de 2000 numéros actifs de téléphones des personnes résidents en Belgique. Techniquement, nous somme prêts au niveau de la coordination malgré la limite de nos moyens.   

 

 Nigerdiaspora: Quelles sont les mesures prises pour que tout le monde se fasse recenser ?

Mamouda Mahaman Bachar: Le recensement électoral est physique, personnel et volontaire et les documents exigés  sont souples. On vous demande juste d’avoir une pièce d’identité en cours de validité justifiant de la nationalité nigérienne:

  • Carte nationale d’identité; 
  • Passeport;
  • Acte de naissance, jugement supplétif ou certificat de nationalité;
  • Carte militaire ou carte d’agent de force de défense et de sécurité;
  • Livret de pension militaire ou civile;
  • le carnet ou livret de famille établis dans les registres de l’administration,
  • Carte consulaire.

Aussi, nous avons déterminé des points fixes en concertation avec les partis politiques et les associations pour être le plus proches d’un grand nombre des nigériens. 

 

Nigerdiaspora: A quand le début des opérations de recensement ?

Mamouda Mahaman Bachar: Nous comptons démarrer le recensement le 8 Août 2015 avec l’aide de Dieu pour finir le 15 du même mois sur l’ensemble du territoire de royaume de Belgique.

Nigerdiaspora: Quel appel avez-vous à lancer à l’endroit des nigériens d’Europe et d’ailleurs, relativement au déroulement de ce recensement ?

Mamouda Mahaman Bachar: Nous lançons un vibrant appel à l’endroit de tout les nigériens de se faire enregistré le plus vite possible dans la sérénité, pour faire de la 9eme région du pays une réalité. Car nous avons 7 jours en tout pour l’opération de recensement, contrairement au pays où l’opération a duré 14 jours.  

Je vous remercie.

Réalisé par Boubacar Guédé

Source : http://nigerdiaspora.net/

Interview