jeudi, 10 septembre 2015 15:20

Entretien avec Soumana Sanda, Coordonnateur Lumana de la Région de Niamey

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Soumana Sanda 1 Le Courrier : A une semaine du congrès de votre parti où en sont les préparatifs ?

Soumana Sanda: les préparatifs vont bon train avec comme première étape l’organisation des conférences régionales conformément aux dispositions des articles 59 et 60 du règlement intérieur. A l’heure où je vous parle, les coordinations de Maradi, Dosso et Tillabéry ont déjà tenu leurs assises, Niamey le fera le jeudi 10 septembre, Tahoua, Diffa et Agadez le vendredi 11 septembre.

Quelle est la particularité de ce congrès ?

Il s’agit d’un congrès extraordinaire, le deuxième du genre depuis la création de notre parti et qui intervient dans une situation de crise politique sans précédent porteuse de graves périls pour la Démocratie, l’État de droit, la paix et la cohésion sociale.

 

Pourquoi le choix de Zinder pour la tenue de ces assises ?

C’est un choix comme un autre, tout parti d’envergure Nationale doit pouvoir se déployer partout sur le territoire National non seulement a travers ses actions quotidiennes de terrain, mais également à l’occasion d’événement exceptionnel comme celui la.

 

En terme organisationnel, que faut- il retenir ?

Que le comité d’organisation du Bureau Politique National et le comité d’organisation locale, sous la supervision du secrétariat général sont à pied d’oeuvre pour remplir avec professionnalisme les taches à eux confiées. Que l’ordre du jour va porter sur un seul point à savoir l’élection et l’investiture du candidat du parti aux élections Présidentielles. Que la coordination régionale de Maradi sous le leadership de notre camarade Moutari Hamza dit boiteux était la première à proposer et soutenir la candidature de SE HAMA AMADOU. Que les délégués des huit régions de notre pays et ceux de la 9eme région que constitue la diaspora seront Inchal Allahou dans la ferveur, parlant le même langage et regardant dans la même direction au rendez de Zinder.

 

Ne craignez vous pas des perturbations de la part des autorités comme c’est le cas à chaque fois que l’opposition organise un événement majeur ?

Nous avons foi aux valeurs que nous défendons et au triomphe de la vérité. Nous avons des informations qui font état des projets dans le sens que vous indiquiez avec même certains responsables convoqués expressément à Niamey à cet effet, mais cela ne nous ébranle pas du tout.

 

Et la question du retour du Président de votre parti, au regard de ce qu’à dit le Ministre de l’intérieur dans une interview à Paris Match ?

Je crois que Monsieur Massoudou Hassoumi Secrétaire Général du PNDS Tarraya se trompe d’époque et de contexte .Le Président- candidat du MODEN/FA LUMANA AFRICA reviendra au Niger et il ne l’arrêtera pas .Leur stratégie ultime basée sur le non retour de HAMA AMADOU s’écroulera comme un château de cartes. Comme dit la chanson de campagne de Buhari, « massou goudou sou goudou » car HAMA arrive.

 

Norbert

10 septembre 2015
Source : Le Courrier

Interview