Imprimer cette page
vendredi, 23 décembre 2016 06:18

Interview du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum : ‘’La lutte traditionnelle a atteint au Niger un stade de maturité pouvant lui garantir sa promotion et son développement.’’

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Moctar Kassoum 003Monsieur le ministre, la 38ème édition du Sabre National débutera dimanche prochain dans l’arène Hamidine Maïdaré de Tahoua. Quelles sont les impressions qui vous animent à la veille de la tenue de ce grand événement ?

Je suis animé par un sentiment de grande joie à la veille de ce grand événement, car pour la 38ème fois, l’ensemble des Nigériens se retrouveront dans la communion des cœurs et des esprits pour célébrer le Sabre National qui incarne par excellence notre solidarité et notre cohésion.

M. le ministre, est-ce que votre département ministériel a pleinement joué sa partition dans le cadre de l’organisation de ce Sabre National ?

Il faut rappeler que le Sabre National est organisé par l’Etat avec l’appui technique de la Fédération Nigérienne des Luttes (FENILUTTES). Pour réussir l’organisation de cette 38ème édition, mon département a mis en place un comité national d’organisation, et des sous-comités techniques. Au niveau local, un comité régional a été également mis en place. Sur le plan des ressources, le ministère a mis à la disposition de la région hôte de la FENILUTTES, ainsi que des sous-comités techniques, les moyens financiers et matériels nécessaires à la conduite de leurs activités. On peut affirmer, au vu de ce qui précède, que le Ministère a vraiment joué sa partition.

Quelle sera la particularité de cette 38ème édition du Sabre National ?

La particularité de cette 38ème édition du Sabre National réside dans son thème : ‘’Pour la paix et la sécurité au Niger, je m’engage’’. C’est pour réveiller en chacun d’entre nous l’esprit de citoyenneté et s’engager résolument, autour de Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat, pour bâtir un Niger de paix et de sécurité.

La lutte traditionnelle, sport roi au Niger, mérite d’être promue et renforcée. Quel est votre programme dans ce sens ?

La lutte traditionnelle a en effet atteint au Niger un stade de maturité pouvant lui garantir sa promotion et son développement. Elle se doit, par conséquent, de subvenir aux besoins financiers des pratiquants et de rentabiliser les infrastructures chèrement acquises à travers l’organisation régulière de compétitions. Ainsi, notre programme pour ce sport est d’instruire la FENILUTTES à développer plus d’initiatives dans le sens de l’animation des arènes, la création des clubs et d’emplois afin de tendre vers une véritable professionnalisation de la discipline.

M. le ministre quels sont les messages forts que vous avez à l’endroit de la jeunesse et de tous les participants à cette édition du Sabre National que la ville de Tahoua accueille une fois encore?

Je voudrais profiter de cet entretien pour lancer un vibrant appel à la jeunesse de Tahoua et du reste du Niger à s’approprier cette édition afin de marquer de leur engagement la réussite de ce grand rendez-vous. Je voudrais également réveiller, en tous les participants, l’esprit de citoyenneté et d’engagement autour des plus hautes autorités de notre pays pour un Niger de paix et de sécurité.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)

23 décembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernier de Nigerdiaspora