INTERVIEW.

SEYNI OUMAROU Candidat Mnsd EntretienMonsieur Seini Oumarou vous êtes candidat à l’élection présidentielle du 21 février 2016. Sur quel programme entendez-vous convaincre les électeurs et électrices nigériens pour qu’ils vous accordent leurs suffrages?

Le MNSD Nassara a un programme qu’il a déjà exécuté pendant 10 ans quand il a eu à gérer le pays. Nous n’avons aucune intention de changer fondamentalement ce programme. Nous allons tout simplement l’améliorer parce que les 10 ans pendant lesquels le MNSD Nassara a eu à diriger ce pays, des effets positifs ont été enregistrés pour l’ensemble des populations. C’est une des raisons pour laquelle nous n’entendons pas changer de programme.

MAHAMADOU ISSOUFOU Candidat Pnds entretienMonsieur Issoufou Mahamadou, bonjour. Vous êtes candidat à l’élection présidentielle, premier tour du 21 février 2016. Avec quel programme entendez-vous convaincre les électrices et les électeurs nigériens pour qu’ils vous accordent leurs suffrages ?

Je vous remercie. Avant de répondre à votre question, je dois rappeler que je suis effectivement candidat à l’élection présidentielle avec le soutien d’une quarantaine de partis politiques. Notre camp a pu réussir un accord dès le 1er tour. Nous n’avons pas attendu le second tour comme cela se fait d’habitude au Niger pour conclure un accord. C’est un élément important qui est un atout pour les prochaines élections.

Abdou Labo Niger Monsieur Abdou Labo, bonjour. Vous êtes candidat à l'élection présidentielle, premier tour du 21 février 2016. M. Labo, avec quel programme entendez-vous convaincre les électrices et les électeurs nigériens pour qu'ils vous accordent leurs suffrages ?
Merci, je voudrai profiter de cette opportunité que m'offre le CSC, et l'ORTN, de m'adresser aux nigériennes et nigériens pour leur présenter le programme sur lequel je compte m'appuyer pour gouverner ou gérer ce pays, si jamais ils m'assuraient leur confiance. Ce programme est tout simplement intitulé « Mon ambition pour le Niger ». Et il se décline en dix objectifs majeurs.

Abdourahamane Ousmane Csc 2016Le Niger est entré de plain-pied dans le processus électoral devant parachever le 1er quinquennat de la 7ème République. Quelles sont les dispositions prises par le CSC pour la contribution des médias nigériens à des campagnes électorales et des scrutins apaisés?

Au niveau du Conseil Supérieur de la Communication, depuis plusieurs mois, nous avons élaboré un programme électoral dont l’objectif global est de contribuer à l’organisation d’élections libres, honnêtes et transparentes, dans un climat politique et social apaisé.

Ce programme est bâti autour de cinq axes majeurs à savoir: le cadre législatif et réglementaire; le renforcement des capacités des journalistes et du CSC; la production, la programmation et la diffusion des messages de campagne; le monitoring des médias et la sensibilisation des acteurs électoraux. Ce programme a été décliné en vingt-trois (23) activités. Il serait fastidieux de les énumérer toutes. Mais plusieurs activités ont déjà été menées.

Taher HassaneMonsieur le Secrétaire Général, on a toujours dit que le volet Communication constitue un des maillons faibles de votre département ministériel. Face à cette situation, vous avez voulu innover en dressant un plan de communication sur certains sujets d'importance. Qu'est-ce qui justifie cette nouvelle démarche entreprise par le Ministère ?
Permettez-moi tout d'abord de vous remercier de l'occasion que vous m'offrez pour parler des missions dévolues à notre département ministériel. Je profite de l'occasion pour souhaiter à vos lecteurs une bonne et heureuse 2016. Qu'elle soit pour notre pays une année de paix, de sécurité et de grande mobilisation des ressources pour le financement de nos programmes d'investissements structurants, créateurs de richesses et d'emplois.

Ibrahim Boube Ceni 02 jpgM. Boubé Ibrahim, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)Monsieur le président, la CENI est en activité depuis des mois. Quel bilan pouvez-vous faire sur ces activités ?
En termes de bilan, je peux dire que celui-ci est globalement positif pour la bonne et simple raison que, de manière générale, les activités, que nous avons menées jusqu'ici, ont respecté le chronogramme adopté par la CENI. Pour prendre un exemple qui cadre avec l'actualité, à savoir la distribution des cartes d'électeur, celle-ci a effectivement démarré comme prévu le 21 janvier. C'est une étape importante du processus électoral. En outre, nous sommes sur le point de procéder à la nomination des responsables des commissions décentralisées de la CENI. De même, l'impression des bulletins et autres documents électoraux est en voie de lancement.
Vous savez aussi que nous avons procédé à l'inventaire physique du matériel électoral et assuré une série de formations de renforcement des capacités des membres de la CENI et de différents acteurs électoraux. Nous sommes par ailleurs sur le point de lancer notre campagne de sensibilisation et d'information et nous sommes en train de mettre en place les conditions pour un bon colisage et une bonne mise en place du matériel électoral à l'échelle du pays.

Elhadji Idi Ibrahim 01Le département de Gazaoua est l’un des derniers nés qui résultent de la transformation des postes administratifs en département en août 2011. Situé à 100km au sud-est du chef-lieu de la région (Maradi), le département de Gazaoua est limité au nord par les départements de Tessaoua et d’Aguié, au sud par la République Fédérale du Nigeria (avec 70 km de frontière), à l’est par le département de Tessaoua, et à l’ouest par celui d’Aguié. Avec une superficie de 903 km2, le département de Gazaoua a une population de 160.490 habitants, composée essentiellement de Haoussas et des Peulhs.

Elhadji Idi IbrahimM. Elhadji Idi IbrahimLe département de Gazaoua est l'un des derniers nés qui résultent de la transformation des postes administratifs en département en août 2011. Situé à 100km au sud-est du chef-lieu de la région (Maradi), le département de Gazaoua est limité au nord par les départements de Tessaoua et d'Aguié, au sud par la République Fédérale du Nigeria (avec 70 km de frontière), à l'est par le département de Tessaoua, et à l'ouest par celui d'Aguié.

Moussa Dan TaniSitué dans la partie nord-est de la région de Maradi, le département de Mayahi couvre une superficie de 6952 km2 avec une population estimée à 602.377 habitants. Sa population est composée à la fois d’agriculteurs, d’éleveurs et de commerçants. Cette population cosmopolite est constituée notamment de Haoussa, de Peulhs et de Touaregs auxquels s’ajoutent d’autres populations non autochtones bien intégrées venues des autres régions du Niger. Mayahi fait frontière avec les départements de Dakoro, de Tanout, de Tessaoua et d’Aguié.

Abdoul Karim Dan Mallam Lutte TradiMonsieur  le ministre, la 37ème édition du Sabre National se tiendra cette année  à Dosso. Est-ce qu’on peut dire, à la date d’aujourd’hui, que tout est fin prêt pour l’ouverture de cette cérémonie ?
Merci pour l’intérêt que vous accordez à cet événement si important de la vie de la Nation. Merci aussi pour l’occasion que vous me donnez pour m’exprimer sur l’organisation de cette 37ème édition du Sabre National  de Lutte Traditionnelle.

Page 6 sur 23

Interview