INTERVIEW.

Chaaibou TouneTout d’abord, veuillez, Monsieur le Maire, nous faire une brève présentation de votre commune rurale
La Commune rurale de Dioundiou a une superficie de 765, 30 km2 pour une population de 54.157 habitants. Elle est limitée au sud par la Commune rurale de Yélou, au Nord par la Commune rurale de Zabori, à l’est par la République Fédérale du Nigeria, au nord-est par la commune rurale de Karakara et à l’ouest par les communes de Farey et de Tessa.

Yabilan MamanM. Le coordonateur, après la Cellule Crises Alimentaires, pourquoi le Niger a-t-il choisi d’évoluer vers un dispositif national dit de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires ?
Merci pour l’opportunité que vous  nous offrez pour éclairer les lecteurs sur le Dispositif National de Prévention et de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires (DNPGCCA).
 Ceci dit,  dans le dispositif actuel,  la Cellule Crises Alimentaires et  Gestion des Catastrophes (CCA/GC) ne constitue qu’un maillon d’un ensemble composé de 4 unités opérationnelles (Cellule de Coordination du Système d’Alerte et de Prévention des Catastrophes (SAP/PC), Cellule Filets Sociaux (CFS), Cellule de coordination Humanitaire (CCH), Cellule Crises Alimentaires et Gestion des Catastrophes (CCA/GC)) et d’une unité de coordination qui est le Secrétariat Permanent du dispositif.

Adamou WakassoMonsieur le Préfet, présentez-nous le jeune département  de Dioundiou…
Le département de Dioundiou est un jeune département qui a été créé   il y a de cela  trois (3) ans. Il couvre une superficie de 1.624,23 km2 et a une population de 109.615 habitants, soit une densité  de 67 habitants au km2. Le département de Dioundiou  comprend  trois communes  à savoir les communes  rurales  de Zabori,  Karakara et la commune de Dioundiou ;  119 villages administratifs et 20 tribus. 

L’avenir de la caravane  de sel chez les éleveurs nomades de l’Aïr, du Tadress et de l’Azawak est d’actualité et demeure une des préoccupations des nomades de l’Aïr qui tiennent à perpétuer une tradition dont l’origine remonte à la nuit des temps. Depuis la nuit des temps en effet, les caravaniers  n’ont cessé de jouer un  rôle socio économique  par le commerce  du sel et des dattes du Kawar  en tant que cadre d’échange entre le Nord (l’Aïr) et le Sud du Niger et même le Nord du Nigeria.

Maikibi Kadidiatou Dandobi 01Madame la ministre, les femmes nigériennes célèbrent le Mercredi 13 Mai la Journée Nationale de la Femme sous le thème ‘’Participation politique de la femme’’. Pouvez-vous nous édifier sur la pertinence de ce thème dans le contexte nigérien ?

Boko haram cadre diffaLamido Moumouni est député de l’opposition de la région nigérienne de Diffa, voisine du Nigeria et du Tchad. Lundi, de passage à Paris, il a évoqué l’attaque sanglante du 25 avril sur l’île de Karamga (lac Tchad), perpétrée par Boko Haram et qui a fait officiellement 48 morts parmi les militaires nigériens et 28 parmi les civils.

Ibro zabeyeMonsieur le Directeur, vous revenez d’une mission à Abuja où vous avez brillamment défendu l’Etat du Niger dans deux affaires distinctes. Pouvez- vous rappeler à nos lecteurs ces deux plaintes contre l’Etat du Niger devant la Cour de justice de la CEDEAO ?

Bazoum Nigerdiaspora BruxellesLe président du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme, M. Bazoum Mohamed, également ministre d’Etat à la président, a séjourné la semaine dernière en Europe où il s’est rendu à Paris, puis à Bruxelles, dans le cadre d’une visite qu’il a entreprise afin de rencontrer les militants de son parti et parler avec eux de la vie de leur parti. Bazoum Mohamed a également mis à profit  de son séjour européen pour marquer de sa présence à la première Journée Culturelle Nigérienne à Paris (JCN 2015). Une occasion pour lui de s’adresser à l’ensemble des nigériens de la diaspora, venus dans le cadre de cette manifestation culturelle.

Hama Amadou Interview RfiBête noire du président nigérien Mahamadou Issoufou avec qui il mène un bras de fer sans merci, Hama Amadou, 65 ans, est un vieux de la vieille de la politique nigérienne. Premier ministre pendant neuf ans sous la présidence de Mamadou Tandja, ce peul de culture djerma - la deuxième ethnie du pays - qui n'a pas la réputation d'être un tendre, parle d'une voix calme aux journalistes, deux saillantes cicatrices cruciformes aux joues. Si Hama Amadou aime se définir lui-même comme un "libéral", il a pourtant soutenu la candidature du socialiste Mahamadou Issoufou en 2011 avant de prendre la tête de l'Assemblée nationale puis de claquer la porte de la coalition au pouvoir en août 2013.

Issouf MahaDepuis les premières années qui suivirent la découverte des indices d’uranium  dans le nord  nigérien, tous les  voyageurs  qui, à l’époque, empruntaient ce qui était une piste Agadez -Dabaga -Arlit , ignoraient en passant qu’ils  laissaient  sur leur route  un pays  plein  de vie et riche de ses traditions sociales et religieuses : Anou Ararène   devenue aujourd’hui chef lieu  du département de Tchirozérine .

Page 9 sur 23

Interview