INTERVIEW.

Ousmane Hamissou DG SonitelNous savons que l’Etat du Niger a décidé, depuis juin 2012,  de nationaliser nos deux sociétés de téléphonie à savoir SONITEL et SAHELCOM. La principale raison de ces nationalisations était  d’éviter à ces sociétés de tomber en faillite à cause surtout d’un manque crucial  d’investissements. En tant que Directeur Général de la SONITEL, pouvez-vous nous dire ce qui a été fait depuis la nationalisation?

Adamou OumarouLe conseil régional de la jeunesse de Dosso est presque en fin de mandat. A la veille de la mise en place d’un nouveau bureau, le président du conseil régional de la jeunesse de Dosso, M. Adamou Oumarou nous dresse un bilan des activités réalisées et des perspectives d’avenir.

 

Maman Zakari Dan-SofoLe département de Bermo fait partie du lot des derniers départements créés. Pouvez-vous le présenter à nos lecteurs?
 Merci de l’opportunité que vous nous donnez pour présenter notre entité administrative. Comme vous l’avez si bien dit, le département de Bermo est jeune, très jeune. Au mois d’août prochain, il aura trois ans.  En effet, il y a trois ans que ce  département est né suite à l’ordonnance n°2011-22 du 8 août 2011 qui érige les anciens chefs de postes administratifs en départements.

Kadri YacoubaMonsieur le préfet, pouvez-vous, nous présenter votre département ?
Le département de Balléyara qui a pour chef-lieu Balléyara, est situé à environ 97 km au sud de Niamey. Il est limité à l’est par le département de Loga, à l’ouest par le département de Kollo, au nord par le département de Filingué et au sud par celui du Boboye. Il a une superficie de 1.314 km2 et compte une population d’environ 108. 216 habitants selon le dernier recensement.

Maikibi KadiMme la ministre, les femmes nigériennes célèbrent aujourd’hui la Journée Nationale de la Femme sous le thème ‘’Promotion du leadership féminin’’. Pouvez-vous édifier nos lectrices et lecteurs sur l’opportunité et la pertinence de ce thème dans le contexte nigérien?

Harouna OumarouM. le Maire pouvez-vous nous présenter la commune rurale de Bagaroua ?
La commune rurale de Bagaroua est située dans la partie ouest du département d’Illéla. A l’Est par la commune urbaine d’Illela,  à  l’Ouest  par les communes de  Dogon  Kirya  (département de Doutchi) et Sanam (département de Filingué), au  Sud par la commune de Allela (Département de Birni N’Konni), au nord par les communes de Tébaram  et  Bambèye (département de Tahoua).  Bagaroua, chef lieu de la commune, est à 170 km au Sud -ouest de Tahoua, et à 110 km à l’Ouest d’Illela.

Khalid IkiriLa migration, aussi bien régulière qu’irrégulière, avec ses corollaires tels que le trafic des migrants, la traite  des êtres humains, comporte des difficultés quant à la mise en œuvre de la réglementation en la matière. Au Niger, désormais, l’arsenal juridique est enrichi depuis le 16 décembre 2010 par la signature de l’ordonnance n°2010-86 relative à la lutte contre la traite des personnes. L’application de cette ordonnance jusque-là méconnue de certains acteurs ne peut être efficace que dans le cadre d’une lutte globale et internationale, car le phénomène est transnational. Cet exemple peut et doit être une source d’inspiration pour les autres partenaires des pays de départ de ces migrants. En mission dans la région d’Agadez, le président de la Commission Nationale des Droits Humains, M. Khaled Ikiri, a accepté de nous accorder cette interview exclusive.

Mahamadou AbouLes autorités nigériennes ont consenti des efforts appréciables pour préserver la paix et la stabilité de notre pays, et contribuer à l’enracinement d’une paix définitive et durable dans le nord de la région d’Agadez. Ainsi, à l’occasion de la célébration de la fête de la concorde, célébrée cette année à Tézerzet,  il été a procédé à l’inauguration de l’école nomade dans ladite localité. Cette manifestation, à Tézerzet témoigne de la volonté des autorités de la 7ème République de rassurer davantage les populations, unies autour du Président de la République, SE Mahamadou Issoufou, de consolider la paix entre tous les Nigériens, et trouver les voies et moyens de développer notre pays. C’est ce qui ressort de cette interview que nous a accordée le Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix, le Colonel Major Mahamadou Abou Tarka.

yahouza sadisouMonsieur le ministre, votre département ministériel a organisé, en février dernier, une réunion sur une sorte de revue de l’état des lieux de la presse au Niger. Quel est, en résumé, le principal constat dégagé par cette rencontre ?

Page 15 sur 23

Interview