INTERVIEW.

Aminata Gaoh Rep 2SE. Mme Gaoh Aminatou Batouré - Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, effectuera, du 7 aux 9 mai prochain, une visite officielle du travail en République Fédérale d'Allemagne. Cette visite en Allemagne, il faut le souligner, sera la plus importante d'un Chef d'Etat nigérien, depuis la réunification de l'Allemagne, le 3 octobre 1990.

ISSOU FAMILLEParis Match. Que pensez-vous du retrait de la majorité des militaires français du Mali annoncé par François Hollande ?
Mahamadou Issoufou. L’intervention décrétée par François Hollande a été salutaire. Jamais intervention étrangère en Afrique n’a été aussi ­populaire.

Katiellou LawanM. Katiellou Lawan -La Division coopération technique de la Direction de la Météorologie Nationale est composée du service relations extérieures et du service prévisions météorologiques. Elle est chargée des questions des prévisions météorologiques, notamment du bulletin météo courte et moyenne échéances des bulletins météo radiodiffusés et télévisés, des prévisions climatologiques (prévisions saisonnières de pluies) et des relations extérieures, dont entre autres  avec les médias.

«Ce n’est vraiment pas le début de la saison...mais les informations ne sont pas prises en compte par les paysans»

Ibrahim AttawelHonorable, comment sont vos relations avec les autorités sous la 7ème  République après deux (2) ans à la tête de l’Etat ?
Je remercie le Sahel pour m’avoir donné la parole en cette circonstance. Ce qui me permet aussi de parler de nos relations avec les autorités administratives. Quand on parle d’autorité, il faut considérer à partir du niveau local dont la Commune est la principale entrée. Nous avons deux (2) communes dans le canton de Doguérawa à savoir Doguérawa et Malbaza. Nos relations avec les maires et les conseillers locaux sont très bonnes. Jusqu’à présent, nous n’avons pas remarqué un quelconque sentiment d’animosité  ou de concurrence entre nous. Lors de nos différentes rencontres, on discute entre adultes et on décide de ce qu’il faut faire pour le bien des populations.

«Nous devons continuer à prier ensemble pour la paix et la quiétude dans notre pays»

Mahamadou Abou  TarkaColonel Mahamadou Abou TarkaLe Niger a célébré, le 24 avril dernier, la fête de la concorde. Dites-nous mon Colonel dans quel état d’esprit cette célébration s’est déroulée ?
C’est une fête de concorde, d’unité nationale; nous voulons que les Nigériens réalisent l’importance de la paix et de la quiétude et l’apprécient surtout en ce moment où, dans notre voisinage immédiat, règnent la peur et la désolation.

Monsieur Antoine Peigney, vous êtes en mission de travail du 22 au 24 avril, pouvez-vous nous dire l’objet de votre visite au Niger ? 
Le premier objectif de ma mission au Niger est de redire tout l’attachement que nous portons à la coopération avec la Croix-Rouge Niger. Nous avons une coopération qui remonte de 1998 avec notre société sœur qui n’a cessé de se développer. Au moment où je vous parle, nous avons l’ambition, la Croix-Rouge nigérienne et la Croix-Rouge française de mettre en oeuvre des projets qui bénéficieront à plus de 100.000 personnes dans les régions de Zinder et d’Agadez.

Interview exclusive avec Mahamane Hamissou, président du Collectif de la société civile nigérienne (CSCN) Oui j’ai l’intention de créer un parti politique le 12 Mai prochain. Les raisons sont très simples. Nous avons suffisamment fait dans la société civile que nous avons estimé que maintenant l’heure est venue de faire l’alternance, laisser la place aux jeunes pour qu’ils continuent l’oeuvre que nous avons entamée.

Rhissa FeltouMonsieur le maire, pouvez-vous nous présenter brièvement la commune urbaine d’Agadez ?
C’est un honneur pour nous de recevoir le Sahel-Dimanche ici, et de pouvoir partager avec nos concitoyens les réalités de notre commune. Agadez est le chef-lieu de la région du même nom. Elle est devenue commune urbaine en 1972, avec une population estimée aujourd’hui à 120.000 habitants.

Ibrahim Oumarou DasukiSultan de l’Aïr, l’honorable Oumarou El Hadji Ibrahim Oumarou Ed Dasuki - Honorable, quel est l’état d’esprit qui prévaut actuellement au sein de la population?
Merci de l’opportunité que vous m’offrez pour parler de la situation qui prévaut actuellement à Agadez. Il faut tout de suite dire, et vous l’avez vous-même constaté, que la situation est calme. La sécurité y est, et cela est dû  aux efforts des autorités de la 7ème République, auxquelles nous tenons à exprimer notre gratitude.

Issifi SadouMonsieur Issifi Sadou - Monsieur le préfet, pouvez-vous nous donner une idée des appuis mobilisés par l’Etat et les partenaires en faveur de votre entité administrative, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de l’Initiative 3N ?

«Dans la zone de Gaya, nous disposons de grandes superficies qu’on peut aménager pour faire de l’irrigation, produire tout au long de l’année»

Page 20 sur 23

Interview