Interview

KEn marge du 12eme sommet de l’Union africaine, tenu le 7 juillet 2019 à Niamey au Niger, le ministre de la Défense nationale, Kalla Moutari, a accordé une interview à nos confrères du quotidien burkinabé ‘’Sidwaya’’. Dans cette interview, il revient, entre autres, sur les enjeux de cette rencontre et la situation sécuritaire dans la sous-région.

Aussi, dans le cadre des liens de partenariat qui lient les quotidiens de la sous-région regroupés au sein du Groupement des Editeurs de la Presse Publique de l’Afrique de l’Ouest (GEPPAO), nous avons le plaisir de vous faire lire l’interview publiée dans Sidwaya paru, hier, jeudi 11 juillet 2019.

L’organisation du sommet de l’UA en terre nigérienne était un grand défi à relever dans un contexte sécuritaire difficile. Comment vous vous y êtes pris?  

Nous avons pris les dispositions sécuritaires qu’il fallait, mais nous étions stressés, parce que nous avons vécu un sommet de pression. Nous avons vérifié et revérifié les dispositions prises par les spécialistes. Les choses se sont passées sans aucun incident sécuritaire et les objectifs politiques du sommet ont été atteints. C’est avec plaisir, que nous recevons les messages de nos compatriotes, y compris de simples citoyens qui se félicitent de la réussite de cette rencontre sur le plan sécuritaire. Je remercie les Nigériens qui ont particulièrement collaboré à cette occasion, en se prêtant aux fouilles et contrôles sécuritaires.

Imprimer E-mail

Interview