Forfait Albarka - Orange Niger

Interview

Djingarey_Maiga« Après mon huitième film, j’arrête », avait dit Djingarey Maïga, à la sortie en 2016 de « Cerveau noir». Mais, une autre histoire, celle des femmes albinos l’a fait repousser sa retraite, peut être aux calendes grecques. Aujourd’hui âgé de 78 ans, ce doyen qui est dans le domaine du 7ème art depuis 1961, est en train de finir le montage de «Un coin du ciel noir», son neuvième film de fiction d’une durée de 90mn. Dans cet entretien, Djingarey Maïga parle de ce film, de la référence avec le noir dans sa riche filmographie, des difficultés que rencontrent les réalisateurs nigériens, du problème de la production, etc. 

Monsieur Djingarey Maïga, comme les autres, votre 9ème film dont vous êtes en train de terminer le montage, parle aussi du « noir », comme le dit son titre «Un coin du ciel noir». Qu’est ce qui explique cette curieuse et constante référence au noir dans le titre de vos films ? 

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Interview