Accueil

Jean Luc Marcellin Haut 1

vendredi, 04 janvier 2013 04:06

Célébration à ANVERS / Belgique du 54ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger : discours de SEM ISSAKA DJIBO

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Djibo Issaka  2Monsieur le Président de l’ARNAB,
Monsieur le Président d’ARNIBEL,
Chers frères et sœurs de la diaspora d’Anvers,
Je voudrais, avant tout, vous remercier très sincèrement de votre invitation, que vous avez bien voulu m’adresser ainsi qu’à tout le personnel de l’Ambassade.

 


Permettez-moi donc de saluer votre heureuse initiative d’organiser cette soirée culturelle pour commémorer la proclamation de la République du Niger, notre cher pays.
Mesdames, Messieurs, chers frères et sœurs,
Comme vous le savez, la République du Niger a été proclamée le 18 décembre 1958 par 60 Députés élus sous la bannière de plusieurs partis politiques reconnus officiellement par l’administration coloniale.
C’est à la faveur du Référendum du 28 septembre 1958 : entre le OUI pour la Communauté Franco – Africaine et le NON pour l’indépendance immédiate ; que le OUI l’a emporté au Niger.
Un peu d’histoire pour vous éclairer davantage :
La proclamation de la République ce 18 décembre 1958, tout comme l’accession à l’indépendance le 3 Août 1960, sont des fruits de la lutte du peuple nigérien pour reconquérir sa souveraineté que les colonisateurs français lui avaient usurpée, depuis la conquête militaire en 1898 et pendant la colonisation.
Vous vous rappelez certainement de toute l’histoire de la résistance du peuple nigérien, dans toutes les régions, contre l’occupation coloniale :
- Les soulèvements populaires, les déportations et les emprisonnements ;
- Les révoltes armées à KARMA, BOBOYE, LOUGOU, DRAME DE DANKORI, DAMAGARAM, AÏR ; etc.
- Des Héros : ALPHA SEYBOU ; SARAOUGNA ; AMADOU KOURAN DAGA ; FIRRIOUNE ; etc…
- Rôle joué par l’Afrique dans la libération de la France : guerre 1939 – 1945 : soldats africains et économies des colonies : arachide, café, cacao, banane, olives, raisins, coton, fer, cuivre, etc…
La résistance populaire, les luttes des syndicats et des partis politiques ont imposé aux colonisateurs français la politique d’accession progressive à l’indépendance en trois étapes : Loi Cadre en 1956 ; Référendum en 1958 ; et Indépendance en 1960.
Au Référendum de 1958, les partis politiques et les syndicats étaient regroupés en deux camps :
- PPN RDA, UCFA, CEFN pour le OUI, c’est à dire la Communauté Franco - Africaine ;
- SAWABA, UNIS, UGTAN pour le NON, c’est à dire l’indépendance immédiate.
Le OUI l’a emporté au Niger et un peu partout en AOF ; et le NON l’a emporté en Guinée Conakry.
Dans son message à la Nation, le Président de la République SEM. MAHAMADOU ISSOUFOU disait : « le 18 décembre 1958, ils étaient 60 députés à proclamer la République. De ces artisans historiques de notre République, seuls cinq (5) vivent aujourd’hui parmi nous ».
Je vous prie de vous lever et d’observer une minute de silence et d’avoir une pensée pour ces 55 héros de la République qui nous ont quittés.
Que Dieu les accueille dans son paradis éternel. Amen
Chers frères et sœurs de la diaspora d’Anvers,
Du 18 décembre 1958 à aujourd’hui, le Niger est à sa 7ème République :
1ère République : 1958 – 1974 : SEM. Diori HAMAMI
2ème République : 1989 – 1991 : SEM. Ali SEYBOU
3ème République : 1993 – 1996 : SEM. Mahamane OUSMANE
4ème République : 1996 – 1999 : SEM. BARRE MAÏNASSARA Ibrahim
5ème République : 1999 – 2009 : SEM. TANDJA Mamadou
6ème République : juillet 2009 - février 2010 : SEM. TANDJA Mamadou
7ème République : depuis 07/04/2011 : SEM. Mahamadou ISSOUFOU
Une République découle de l’adoption d’une nouvelle Constitution, d’un régime constitutionnel.
Le Niger a aussi connu des régimes d’exception, de transition :
- 1974 – 1986 : Général Seyni KOUNTCHE
- 1987 – 1989 : Général Ali SEYBOU
- 1996 : Général BARRE MAÏNASSARA Ibrahim
- 1999 : Commandant Daouda MALLAM WANKE
- 2010 : Général Djibo SALOU
En 54 ans, le Niger a connu 7 Républiques consacrées par des Constitutions différentes ; et 4 Régimes d’exceptions issus d’un Coup d’Etat : 36 années de régime constitutionnel ; et 18 années de régime militaire.
Le Niger a donc connu une instabilité politique et institutionnelle.
L’histoire contemporaine de notre pays est donc marquée par des expériences de :
- Multipartisme avant l’indépendance
- Parti unique après l’indépendance
- Régimes militaires
- Démocratie multipartiste depuis la Conférence Nationale
Mesdames, Messieurs,
Quels enseignements devons – nous tirer de cette évolution politique, et des résultats acquis en termes de développement économique et social ?
Disions – nous le bien, la République, l’Indépendance, la Liberté, la Démocratie, ne sont pas des fins en soi. La finalité de tout système politique et de gouvernance, c’est le bien-être, l’épanouissement de l’Homme, des populations, en un mot le DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL.
Dans cette interrogation, quelle est notre part de responsabilité aujourd’hui ?
Comme l’a dit Frantz FANON : «chaque génération a une mission, une responsabilité historique : ou elle l’assume, ou elle la trahit. »
Notre génération, vous et moi, de la diaspora comme ceux restés au Niger, avons aujourd’hui la responsabilité historique de :
- Consolider la République, l’Indépendance politique et la Souveraineté du peuple nigérien ;
- Cimenter notre unité nationale, la cohésion et la paix ;
-  Renforcer la démocratie, les droits de l’homme et la bonne gouvernance conquis de haute lutte ;
-  Contribuer à assurer la sécurité de notre pays ;
- Contribuer au développement économique et social de notre pays.
La 1ère génération de la République a conquis l’Indépendance et a construit l’unité nationale.
Notre génération a la mission de réaliser la renaissance du Niger, l’émergence économique et l’affirmation du Niger sur la scène Africaine et Mondiale.
Chers frères et sœurs d’Anvers,
Notre pays fait face à deux défis majeurs aujourd’hui : (i) Le défi de la sécurité à nos frontières, dans la zone sahélo-saharienne ; (ii) Le défi de la sécurité alimentaire, et du développement économique et social tout court.
Je vous exhorte à contribuer à relever ces défis, notamment par :
- Investir vous-mêmes dans l’agriculture, l’élevage et l’eau dans vos villages et partout au Niger ;
- Mobiliser des partenaires dans vos milieux de résidence et de travail ;
- Encourager la coopération décentralisée ;
- Collecter des aides en faveur des groupes vulnérables ;
- Renforcer la cohésion entre vous et donner une bonne image du Niger.
Je suis convaincu que chacun et chacune d’entre nous apportera sa contribution.
Je vous remercie et vous dis : Heureux anniversaire pour la République ; et vous souhaite une bonne et heureuse année 2013.
 
Abdoulaye Tiemogo, attaché de Presse à Bruxelles

 {module 583}

Dernière modification le samedi, 05 janvier 2013 09:17

Election présidentielle 2016

Election Presidentielle 2016 Nigerdiaspora H

Les nouvelles du Pays

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

Onep Nigerdiaspora

Info+

Inauguration de la voie ferrée Niamey-Dosso : Et le train siffla à Niamey !

Inauguration de la voie ferrée Niamey-Dosso : Et le train siffla à Niamey !

Présidentielle au Niger : début de la campagne électorale sans Hama Amadou

Présidentielle au Niger : début de la campagne électorale sans Hama Amadou

Présidentielles de 2016 : Début de La campagne électorale

Présidentielles de 2016 : Début de La campagne électorale

Présidentielles 2016 : Maradi aligne 5 chevaux sur les 15 partants !

Présidentielles 2016 : Maradi aligne 5 chevaux sur les 15 partants !

Prisonniers politiques : Après Hama, les cadres de son parti

Prisonniers politiques : Après Hama, les cadres de son parti

Cérémonie de remise du Document de bilan des 5 années de mise en œuvre du Programme de Renaissance : ''La mise en œuvre de différents axes du Programme de Renaissance a permis d'atteindre des résultats fort appréciables'', souligne SEM. Brigi Rafini.

Cérémonie de remise du Document de bilan des 5 années de mise en œuvre du Programme de Renaissance : ''La mise en œuvre de différents axes d…

Lancement officiel du Programme de Développement de l’Agriculture familial (PRODAF) : Un programme propice pour les populations nigériennes

Lancement officiel du Programme de Développement de l’Agriculture familial (PRODAF) : Un programme propice pour les populations nigériennes

Lettre ouverte au président de la République : Quels sont, donc, ces juges, si vous n’avez pas votre main dans l’incarcération de Hama Amadou, qui refusent d’obtempérer à un arrêt de la Cour constitutionnelle ?

Lettre ouverte au président de la République : Quels sont, donc, ces juges, si vous n’avez pas votre main dans l’incarcération de Hama Am…

Comment Hama Amadou compte faire campagne malgré son incarcération

Comment Hama Amadou compte faire campagne malgré son incarcération

Niger : vers une candidature unique de l’opposition au second tour de la présidentielle

Niger : vers une candidature unique de l’opposition au second tour de la présidentielle

1 Forum Nigerdiaspora

 

 

 

JOURNAUX

Sahel 10 février

Sahel Dimanche 05 février

Le Canard Déch. 1er février

Match 16 déc.

Le Courrier 04 février

Le Témoin 04 oct.

L'Actualité 06 janvier

Le Temps. 27 août

Jeunesse Info.  11 sept.

Le Nassara.  28 nov.

Monde d'Auj.03 février

L'Aurore  02 nov.

Haské 06 août

Nouv. Republicain 07 janvier

 

Journal télévisé

Nigerdiaspora


Nigerdiaspora a 10 ans !

NIGERDIASPORA ND 10ans