Issoufou-Emissaire-President-sud-africain-Cyril-Ramaphosa.jpg"Nous sommes ici pour transmettre le message du Président de la République de l'Afrique du Sud par rapport aux événements récents qui s’y sont produits et au cours desquels plusieurs de nos compatriotes africains ont perdu la vie », a déclaré l’Emissaire du Président Cyril Ramaphosa.

M. Jeffrey Radebe a également voulu rappeler qu’à la suite de ces douloureux et regrettables événements, "le Président Cyril Ramaphosa a dit, dans un message spécial, que ce qui s’est passé en Afrique du Sud ne représente pas les valeurs de l'Afrique du Sud. Et cela ne va pas ternir les projets que nous sommes en train de mener par rapport à l'Agenda 2063 pour l'Afrique et pour nous tous", a-t-il poursuivi.

Le diplomate sud-africain a ajouté que "c'est pourquoi le Président a fermement condamné ces actes et a instruit qui de droit pour que les investigations soient menées afin que ceux qui ont perpétré ces actes soient identifiés et punis conformément à la loi".

"Et bien qu’il n’y a pas des Nigériens qui ont été affectés par les événements, le Président nous a instruit pour transmettre ce message parce que le Président de la République Issoufou Mahamadou est le président en exercice de la CEDEAO et aussi le vice-président de l'Union Africaine et champion de la Zone de libre-échange continentale que nous voulions tous’’, a-t-il précisé.

M. Jeffrey Radebe a ensuite indiqué qu’il a saisi l’occasion pour évoquer les relations bilatérales qui existent entre l'Afrique du Sud et le Niger et par rapport auxquelles "le Président Ramaphosa est très satisfait surtout eu égard aux perspectives heureuses qui se dessinent", le Président Ramaphosa ayant instruit le chargé des affaires internationales de son pays pour que ces accords soient conclus en marge des événements des Nations Unies qui se tiendront la semaine prochaine.

Imprimer E-mail

Actu africaine