Forfait Albarka

NEPAD : de nouvelles stratégies pour transformer l'agriculture africaine à l'étude

Agriculture Nepad AfriqueDe nouvelles stratégies pour la transformation de l'agriculture sur le continent africain sont en cours d'élaboration par le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique, a-t-on appris d'un responsable de l'organisation ce jeudi. Cette dernière veut aider les pays à relever les défis de développement auxquels le secteur agricole fait face.

Les multiples défis du secteur agricole en Afrique sont au cœur des préoccupations du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD). A en croire Diran Makinde, conseiller principal du NEPAD pour l'industrialisation, la science, la technologie et l'innovation, l'organisation est en train d'élaborer de nouvelles stratégies pour aider à transformer l'agriculture du continent, ceci, pour répondre aux défis de développement auxquels fait face le secteur agricole en Afrique subsaharienne. « Les stratégies devraient contribuer à l'amélioration de la science, la technologie et l'innovation commerciale pour la transformation agricole rurale », a déclaré Makinde ce jeudi 02 novembre 2017 en marge d'un symposium sur la bio économie régionale à Kigali. Selon le responsable, il est prévu dans ces stratégies, la promotion d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs en mettant en place un environnement de soutien où les startups, les innovations et les idées innovantes des universités sont encouragés pour desservir les communautés et soutenir les entreprises. L'expert a ainsi exhorté les dirigeants du continent à multiplier leurs efforts pour développer des stratégies locales qui traitent des défis avec des compétences africaines traditionnelles disponibles. « Les questions relatives à la réglementation et à l'éthique, à l'éducation et à la sensibilisation devraient être abordées à travers des stratégies de développement claires pour préparer les jeunes à leur futur rôle de décideurs », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, Diran Makinde a encouragé les travaux sur la prospection technologique, les exigences réglementaires et éthiques, lesquels selon lui, sont important pour jouir des technologies émergentes pour le développement économique et la durabilité environnementale.



Utiliser les technologies émergentes et associer les communautés de base

Afin de relever les défis du secteur agricole africain, Makinde pense aussi qu'il faut pouvoir utiliser les technologies émergentes pour le développement du continent. Pour ce faire, il faudra selon lui, impliquer de manière proactive les fondations et le secteur privé, par exemple la technologie génétique pour contrôler et éliminer le vecteur du paludisme, l'application de la technologie des drones pour transformer la transformation agricole du continent. Abondant dans le même sens, Ruth Oniango, lauréate du prix Africa Food 2017, a suggéré aux scientifiques de s'engager directement auprès des communautés de base. « L'Afrique sortira d'un état de carence alimentaire pour devenir excédentaire sur le plan alimentaire, si les scientifiques s'engagent avec les populations dans les zones rurales où les aliments de base sont cultivés », a affirmé Ruth Oniango.

A ce propos justement, le symposium sur la bio économie régionale vise le renforcement des liens entre BioInnovate Africa, les principaux acteurs politiques et les investisseurs de divers secteurs impliqués pour discuter et travailler sur une feuille de route pour une stratégie régionale dans le domaine de la bio économie.
Par Emmanuel Atcha

05 novembre 2017
Source : http://afrique.latribune.fr

Imprimer E-mail

Actu africaine