«L’Afrique est ouverte aujourd’hui à la Russie»

«L’Afrique est ouverte aujourd’hui à la Russie»«Les Russes sont attendus dans tous les domaines, mais plus particulièrement dans le domaine du tourisme, des infrastructures et de l’agriculture»: dans une interview à Sputnik, le diplomate sénégalais Souleymane Anta Ndiaye explique que les perspectives sont énormes pour le dialogue russo-africain.

Le dialogue Russie-Afrique vient d'être relancé, voici ce qu'a prouvé le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF 2018), qui a offert à de nombreux pays africains l'occasion de démontrer leur potentiel. Le chef du bureau économique près l'ambassade du Sénégal en Russie, Souleymane Anta Ndiaye, a livré le message de son pays à la Russie dans une interview à Sputnik.

«Le Sénégal est un pays qui a une longue tradition de relations diplomatiques avec la Russie, mais les relations économiques sont presque inexistantes. Moi, ce que je voudrais dire aux hommes d'affaires russes, c'est de venir investir au Sénégal dans le domaine du tourisme, par exemple. Nous avons six cent kilomètres de plages sablonneuses, nous avons le soleil douze mois sur douze et puis nous avons un peuple tolérant, très ouvert, il y a des raisons pour les Russes de venir au Sénégal. Je demande au gouvernement russe d'accompagner tout cela dans le cadre de notre coopération bilatérale», déclare-t-il.

Outre le tourisme, quels autres secteurs de l'économie sénégalaise pourraient éveiller l'intérêt russe? Selon le diplomate, il s'agit notamment de l'agriculture et du domaine des infrastructures:

«J'ai parlé du tourisme, mais il y a aussi l'agriculture. Il y a les infrastructures, les routes, les ponts, la construction d'infrastructures sociales, sanitaires, les hôpitaux. Nous avons une nouvelle ville qui s'appelle Damniadio, c'est une ville du futur où il y a de l'espace, où nous attendons des investisseurs, également dans le domaine de l'éducation. Les Russes sont attendus dans tous les domaines, mais plus particulièrement dans ceux du tourisme, des infrastructures et de l'agriculture», souligne-t-il.

Le diplomate tient à souligner que les perspectives de ces collaborations sont énormes pour la Russie et pour l'Afrique.

«L'Afrique est ouverte aujourd'hui à la Russie. Le retour de la Russie en Afrique c'est une très bonne chose autant pour l'Afrique que pour la Russie», conclut-il.

La 22e édition du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) s'est déroulée du 24 au 26 mai 2018 et a réuni plus de 17.000 participants.

30 mai 2018
Source : https://fr.sputniknews.com/i

Imprimer