Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

vendredi, 06 janvier 2012 09:00

L’air du temps : la sécurité n’a pas de prix

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Ces derniers temps, avec cette vague de froid glacial, les nuits sont devenues longues pour les Niaméens qui ne dorment plus que d’un seul œil. Raison ? Vous avez vite deviné, la fréquence des actes de cambriolage enregistrés, ici et là au sein de la ville de Niamey. En plus des
agissements des maraudeurs isolés qui  et autres voleurs sans vergogne qui rasent les murs pour commettre des forfaits mineurs comme le vol de marmites et autres ustensiles de ménage, on peut soupçonner les agissements d’un gang aux gros bras qui hantent les rues de la capitale. En effet, rien que cette semaine, un magasin d’alimentation a reçu la visite musclée d’un groupe composé de cinq malfrats. Ces derniers, qui étaient tous armés de pistolet, ont eu tout le loisir de perpétrer leur sale besogne. Ainsi après avoir rudement passé à tabac le gérant du magasin, les vilains garçons ont emporté dans leur véhicule argent et marchandises. Plusieurs autres forfaits du genre, ont été déplorés dans différents quartiers de la ville, avec pour cibles privilégiées les magasins d’alimentation générale et les stations service. S’ajoutent également des cas d’intrusion dans les domiciles des paisibles citoyens.

Devant ces faits qui attestent d’un soupçon de recrudescence de l’insécurité au sein de la ville de Niamey, la psychose des indésirables visiteurs de nuit a vite fait de s’installer dans les esprits. Du coup, tous les regards restent rivés sur les Forces de l’Ordre et de Sécurité, comme pour les inviter à faire quelque chose. Il est vrai qu’en la matière, la police a fait un travail remarquable en démantelant, ces dernières années, coup sur coup, les bandes les plus actives. Mieux, des efforts supplémentaires sont déployés à travers l’instauration des patrouilles nocturnes qui parcourent depuis plusieurs mois, les rues de la Communauté urbaine de Niamey. Mais c’est sans compter avec l’immensité du territoire que couvre la ville, mais aussi et surtout, avec l’audace des malfaiteurs et leur sens de l’innovation.

Aussi, faudrait-il rappeler que la sécurité doit être l’affaire de tout le monde. C’est le cas de rappeler que l’efficacité des actions des Forces de Défense et de Sécurité dépend pour une grande part du niveau de la collaboration des citoyens. Mieux, estiment les spécialistes, la meilleure garantie de la sécurité commence d’abord à travers le comportement du citoyen lui-même. Par exemple, tous ces magasins qui sont de nos jours braqués à tour de rôle disposent bien des moyens de se doter de cameras de surveillance pour dissuader, voire démasquer, les gangsters les plus impénitents. D’ailleurs, pourquoi pas des cameras de surveillance au niveau des services et à certains points stratégiques de ville ? Oui, je sais ! On me dira sans doute que cela est très coûteux…Mais alors, je rétorquerais que la sécurité n’a pas de prix. Il s’agit de sauver des vies humaines, et il y a un prix à payer. Ailleurs, en Europe où on a compris l’importance de la chose, ce sont des milliers de cameras qui balaient les coins et recoins des villes. C’est là une idée qui mérite d’être mûrie chez nous aussi, avec toutes ces nouvelles formes de banditisme auxquelles nous assistons de nos jours.

Assane Soumana

06 janvier 2012
publié le 06 janvier 2012
Source :Sahel Dimanche

{sidebar id=1}
Dernière modification le mercredi, 29 février 2012 15:15