Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

samedi, 21 janvier 2012 22:40

L’air du temps : la rage de vaincre…

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Mena_CAN_2012La grande première ! Lundi prochain, le Mena National ouvrira une nouvelle page de l’histoire du football nigérien en faisant sa première entrée  en scène dans la plus grande messe footballistique du continent africain, la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Présenté par les médias spécialisés comme étant l’invité surprise de cette édition, du fait qu’il en est à sa première participation à la CAN, le Mena National, lui, entend plutôt jouer la carte de la grande révélation.
Aussi, lundi prochain, quand les couleurs nationales se déploieront et que l’hymne national de notre pays résonnera aux quatre coins du Stade de l’Amitié sino-gabonaise de Libreville, ce sera un Mena national majestueux qui montera sur la pelouse pour dérouler un football de très bonne facture.  Les Boubacar Talatou, Moutari Amadou Kalala, Maazou Moussa Ouwo, Issoufou Danté, Kamilou Daouda, et les autres travailleront à prouver que le football se joue, non seulement avec les pieds et la tête, mais aussi avec le cœur. Ils l’ont déjà fait au Stade Général Seyni Kountché, à Nelsprit, en Afrique du Sud, à Freetown et ailleurs, il n’y a donc pas de raison qu’ils n’en fassent pas autant, sinon plus, au stade de l’Amitié de Libreville.  Jouer, les pieds experts et le cœur gros!... Tout le secret est là. Il s’agira pour nos braves garçons de se départir de tout complexe et de n’écouter que leur rage de vaincre. Pour ça, il leur faut faire preuve d’une volonté inébranlable doublée d’un don de soi infaillible pour tenir tête aux équipes d’en face et leur imposer leur jeu. Par leur talent et le rouleau compresseur de la hargne de vaincre, les joueurs du Mena n’auront aucun mal à faire bouger des montagnes, même celles réputées les plus indéboulonnables.

Pour ce faire, le Onze national pourra compter sur le douzième homme qui, lui aussi, sera au rendez-vous de toutes ses sorties. C’est ainsi que, des tribunes du stade où se joueront les matches, jusqu’aux  confins du Niger profond, les supporters seront sur pied et très enthousiastes pour pousser nos braves représentants à la victoire. Il en sera ainsi, tout au long des compétitions : le peuple nigérien fera bloc, comme un seul homme, pour apporter soutien et réconfort aux acteurs engagés sur la pelouse. Autant dire que le happening sera total ! Du plateau du Djado jusqu’aux affluents du fleuve Djoliba, les Nigériens resteront de cœur avec le Mena. Ils seront là, les uns avec le poste radio collé à la tempe, les autres scotchés à l’écran de leur téléviseur, pour suivre chaque geste et chaque séquence, mieux pour ovationner et célébrer chaque action décisive.  Allez Mena !!!!

Assane Soumana

21 janvier  2012
publié le 20 janvier 2012
Source : Sahel Dimanche

{sidebar id=1}
Dernière modification le mercredi, 29 février 2012 15:15