samedi, 19 mai 2012 03:56

L’air du temps : les TIC au féminin

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Femmes Tic Niger 2La semaine dernière, les femmes de notre pays ont célébré leur journée nationale. Une journée dédiée à  la « Contribution des femmes rurales à la mise en œuvre de l'Initiative ‘’3N’’.  Les femmes sont engagées sur tous les fronts, depuis belle lurette.  Selon le Recensement Général de

l'Agriculture et du Cheptel de 2005, les femmes participent à près de 47 % de la production pastorale, et de 27 % de la production agricole et 73 % de ces femmes sont chefs de ménage. De quoi faire réfléchir plus d’un macho! Et bien voilà, dans les zones rurales, les femmes ont su se faire valoir. Elles sont incontournables car le poumon de la famille, c’est bien celles-là qui ne rechignent devant rien pour produire de quoi subvenir aux besoins de la famille.  

Dans les centres urbains, les mentalités sont aussi entrain de changer. Les TIC y concourent de manière considérable. En utilisant la télévision, la téléphonie et l’internet, la femme nigérienne s’ouvre au monde extérieur et s’engage pleinement à contribuer au développement de la nation. L'Union Internationale des Télécommunications exhorte les Etats membres à porter leurs efforts sur les femmes et les jeunes filles utilisant le potentiel des TIC, pour leur offrir de nouvelles possibilités dans l'univers numérique, afin de mettre un terme à la discrimination et de donner, à celles qui constituent la moitié de la population mondiale, les moyens d'occuper la place qui leur revient de droit dans le monde. Selon des statistiques du Ministère en charge de la Communication, ‘’seulement 36% des jeunes filles s’orientent dans le domaine de l'enseignement des TIC. Dans le domaine professionnel des TIC, cette discrimination semble être plus accentuée avec 23% des effectifs féminins chez les opérateurs, et dont seulement 4% de femmes occupent un poste de direction’’. Exit. Nous avons beaucoup de chemin à parcourir. Mais on peut se demander si nos sœurs ont peur de s’orienter vers les TIC,  ou si les hommes y sont pour quelque chose dans cette fracture numérique.

Même si elles ne vont pas à l’école pour apprendre comment tirer profit des TIC, nos sœurs urbaines sont expertes dans la manipulation de ces appareils de dernière génération. D’ailleurs, elles sont à l’avant-garde dans l’utilisation de la télévision au sein de la famille.

M.S. Abandé Moctar

19 mai  2012
Publié le 18 mai  2012
Source : Sahel Dimanche

Dernière modification le samedi, 19 mai 2012 05:18