samedi, 09 février 2013 08:28

L’air du temps : un exercice édifiant

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Issou Rfi-2Samedi dernier, la chaîne de télévision TV5 recevait le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, dans le cadre de son émission phare, TV5 Internationale. Et c’est avec un réel intérêt que les téléspectateurs ont suivi son face-à-face avec les trois confrères des médias français dépêchés à Niamey.

Cette interview fut des plus vivaces, avec les questions percutantes des journalistes et les réponses tranchantes du Président. Et pourtant, les sujets soulevés étaient souvent si délicats qu’on ne pouvait hésiter à se prêter au jeu. Aussi, se prononçant sur des questions épineuses du moment, le Président Issoufou Mahamadou n’a pas voulu adopter la langue de bois. Il a répondu à la cascade de questions enquiquinantes, sans hésiter ni chercher ses mots pour dire les choses telles qu’il les perçoit. C’est ainsi que, se prononçant sur les revendications divisionnistes du MNLA, le Chef de l’Etat a clairement dit que ce mouvement ne dispose d’aucune représentativité pour prétendre parler au nom de la communauté touarègue. Mieux, le Président Issoufou Mahamadou estime que pour prétendre pouvoir engager des négociations avec le pouvoir en place à Bamako, le MNLA doit d’abord déposer les armes. Quant à savoir quel est le vrai visage de  ceux qui se disent djihadistes, le Président a été d’une grande fermeté : ‘’ce ne sont pas des musulmans, mais des trafiquants de drogues !... ‘’, a-t-il dit, en ajoutant plus loin, «l’Islam, ce n’est pas cela, ce n’est pas violer des femmes, ce n’est pas persécuter les gens ou couper les mains. Rien de tout cela n’est islamique’’. Idem sur les questions relatives aux dispositions prises pour sécuriser les sites miniers de notre pays et les négociations en cours entre le Niger et Areva, où le Président a été d’une très grande clarté dans ses propos. L’exercice a été simplement édifiant.

Ainsi le temps d’une interview, on assisté  à une analyse globale et magistrale, énoncée sur un ton de franchise et de fermeté, de l’ensemble de la géopolitique, de la situation sécuritaire dans la zone sahélienne. Réagissant à la teneur des propos, plusieurs internautes ont laissé leurs appréciations sur la toile. « Merci mon Président, au Niger, un adage dit que le fait de dire la vérité ne doit pas déranger l'amitié», a écrit un de ces internautes. Et un autre d’ajouter en ces mots : ‘’merci mon président, au moins là je reconnais des gens qui savent faire la part des choses’’. Un autre visiblement plus enthousiasmé écrit : « quel sens d'analyse! J'ai toujours su qu'en Afrique, il reste des personnes honnêtes et surtout capables de se hisser au-dessus des polémiques mesquines pour donner un point de vue rationnel. Je suis fier de vous mon Président!’’. S’ajoutent beaucoup d’autres appréciations qui soulignent et saluent la constance et le courage politique du Chef de l’Etat sur la crise malienne.

Assane Soumana

09 février 2013
publié le 08 février 2013
Source : Sahel