samedi, 17 août 2013 16:39

L'air du temps : Plus d’ardeur et de pragmatisme

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Assane Soumana 2M. Assane SoumanaAprès la nomination de l’équipe gouvernementale, les Nigériens n’ont pas encore fini de spéculer. Chacun, selon sa vision, continue à en dire et à en redire. Tandis que d’aucuns saluent l’arrivée à bord de certains pontes de l’opposition, d’autres déplorent le nombre pléthorique des membres du gouvernement.

D’autres encore tentent de cerner les contours et les dessous de la nomination de tel ministre ou tel autre. Dans la foulée, les ‘’analystes’’ poussent la cogitation jusqu’à s’interroger sur les cas des membres de l’équipe précédente ayant été recalés, alors que tout présageait de leur retour, au regard de leur poids, voire de leur prestation assez édifiante dans le poste occupé. Mais laissons les gens spéculer…

A notre humble avis, la vraie question qu’il nous revient de nous se poser aujourd’hui, c’est celle de savoir ce que cette nouvelle équipe gouvernementale pourrait apporter de nouveau et de bon pour notre pays. Car, selon la vision du Chef de l’Etat, cette ouverture vers les partis de l’opposition ne vise ni plus ni moins qu’à réunir, au-delà du clivage majorité/opposition, toutes les énergies et les compétences que comptent le Niger, en vue de la concrétisation des idéaux propres à privilégier l’intérêt national et à consolider l’union de tous les fils du Niger.

Voilà pourquoi tous les esprits doivent être plutôt tournés vers les orientations nouvelles qui seront impulsées dans la conduite de l’action gouvernementale. A priori, il s’agit d’y insuffler une dynamique nouvelle pour conduire la locomotive du développement du Niger à bon port. Et pour ça, chacun peut juger par lui-même de l’ampleur de la tâche qui attend le nouveau gouvernement. Et nul ne doit perdre de vue qu’au regard des défis qui se présentent pour notre pays, il faut, plus que des mots et des intentions, des actions rondement élaborées et mises en œuvre pour propulser la machine. Autrement dit, la nouvelle équipe doit s’armer d’ardeur et de pragmatisme pour répondre aux multiples attentes des Nigériens.  Les Nigériens sont fatigués des discours et des mots, ils veulent des actions; des actions concrètes, visibles à l’œil nu, donc porteuses de résultats palpables, et aussi d’espoir pour l’ensemble des filles et fils du pays.

Mais pour y arriver, il faut encore aboutir à  un changement fondamental de comportement chez chacun de nous. Car, assurément, ce n’est par la politisation à  outrance de la vie nationale, et les discussions orageuses à forte dose de politique politicienne, que nous allons ériger notre pays au rang des nations qui gagnent.

Alors, trêve de parlotte, déployons ensemble nos idées et nos forces pour faire du Niger un pays qui peut compter sur ses propres moyens par la seule détermination de ses fils pour relever les grands défis du développement. Car, en définitive, tout l’enjeu est là !

Assane Soumana