Sanef 2018

vendredi, 15 novembre 2013 10:28

Langage SMS : le français menacé de déperdition

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Vous l’avez sans doute constaté pour vous en offusquer: de nos jours l’orthographe de la langue française court à sa perte! Au moment où ceux qui sont partis à l’ancienne école sont ahuris d’assister à une baisse drastique du niveau des élèves et étudiants, aujourd’hui, avec l’explosion des nouvelles technologies de l’information et de la communication, on assiste à  la naissance d’une nouvelle façon de communiquer et d’écrire le français.

La téléphonie mobile et l’Internet sont là, les SMS (Short Message System) et les textos aussi… Pour les besoins de cette communication électronique, et comme pour cacher leurs lacunes à bien écrire la langue de Molière, les jeunes ont inventé leur propre orthographe. Exit les phrases bien articulées en sujet-verbe-complément. Sous prétexte d’être pressée, la nouvelle génération a très vite adopté un langage plutôt télégraphique. Ainsi, les messageries instantanées, les emails, les tchatches, les blogs, sont livrés dans un style dont eux seuls peuvent percer le secret. On n’a plus le temps d’écrire les mots en toutes lettres, on supprime les lettres, on mélange des lettres et des chiffres pour faire un mot, on énonce des phrases entières en quelques lettres sous forme de sigle.  Mdr ! (mort de rire)…

Voilà encore une nouvelle bizarrerie de la jeunesse qui vous fera perdre votre…latin ! En tout cas, les puristes, eux, en sont déjà  réduits à s’arracher le peu de cheveux qui leur reste sur la tête! Ils se demandent ce qu’est donc devenue cette discipline d’antan qui veut que le Français soit écrit et parlé dans un style assez pointu, affichant à  tout bout de phrase les marques aiguisées de la perfection!

La question mérite d’être posée quand on sait que ce nouveau mode de communication privilégie la phonétique pour se donner le droit de violer allègrement les règles sacro-saintes de la grammaire et de l’orthographe. On comprend dès lors les craintes soulevées ici et là  que ce langage dénué de grammaire ne soit nuisible à l'apprentissage du français chez les adolescents. Déjà, en France, pays de Voltaire et de Molière, les professeurs commencent à se heurter à l’apparition de ce langage télégraphique dans les copies des élèves. Nostalgie, quand tu nous tiens ! Où  sont passés les beaux cahiers d’amitié de fin d’année et les belles lettres qu’on s’échangeait entre amis, avec des textes soigneusement écrits, souvent même à l’encre et à la plume, et le tout dans un style qui en disait long sur la profondeur d’esprit et  la finesse des auteurs ? Posez la question aux jeunes et ils vous répondront sans simplement par : ‘’Lol !’’.

Assane Soumana

15 novembre 2013
Publié le 15 novembre octobre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}