lundi, 30 décembre 2013 09:14

Nouvel an : 2014 de tous les espoirs

Évaluer cet élément
(0 Votes)

2014 NIGERDemain Mardi, quand sonnera minuit, c'est une page qui va se fermer et une autre qui va s'ouvrir. Exit 2013, bienvenue 2014. Un saut dans le temps qui sera marqué par des millions de réveillonneurs aux anges qui, aux quatre coins du monde, embraseront le ciel de la luminescence des feux d'artifices, dans un concert de pétarades et le tonnerre des acclamations. Commenceront alors les traditionnels échanges de civilités du Nouvel An. Et tout le monde connait la chanson.

Une véritable litanie de vœux et de souhaits de bonheur et de prospérité, de santé et de longévité, de paix et de joie. La liste des aspirations est longue. Elle est à la hauteur des attentes du moment. Et comme de nos jours, l'aspiration à la richesse est une des les plus partagées, certains vont droit au but en formulant des vœux de ''de beaucoup d'argent''. Trop facile !... Car, autant on aime bien s'épandre en demandant tout, et tout de suite, autant on ne fait le moindre effort pour créer les conditions propices à la réalisation de tous ces vœux. Feignant d'oublier l'adage qui dit ''aide-toi, le ciel t'aidera'', certains esprits malins continuent encore de croire que tout peut leur tomber du ciel dans ce contexte de mondialisation où, aussi bien au niveau individuel qu'à l'échelle des Etats, la seule loi qui prime reste celle du critère de compétitivité.

 

C'est dire que nous devons d'abord nous départir de certains maux, dont la recherche effrénée du gain facile, et surtout les interminables manœuvres politiciennes devenues le plat de résistance du menu quotidien des Nigériens. Ainsi, comme si la politique était un métier à part entière, certains de nos bras valides se sentent l'âme de politicards véreux, toujours prompts à enflammer le front politique à coups de déclarations incendiaires. Cette manie de la politisation à outrance de la vie nationale, même si elle atteste à certains égards de la vivacité de la démocratie dans notre pays, doit être bannie pour l'année 2014. Surtout que dans son message à la Nation, le Président de la République a annoncé le démarrage de plusieurs grands chantiers qui, une fois achevés, permettront aux Nigériens de voir la concrétisation de certains de ces vœux mille fois invoqués. Mais pour ça, il faudra que tous, ensemble, nous nous retroussons les manches pour nous mettre résolument au travail. Car, ce n'est pas avec des vœux, aussi pieux soient-ils, encore moins avec la zizanie et les ragots dans les cercles des ''fada'', que nous allons construire notre pays. Aussi, nous osons espérer que 2014 sera, pour le Niger, l'année des grands chantiers et du triomphe de l'intérêt général. Amen !

Assane Soumana

Dernière modification le lundi, 30 décembre 2013 09:21