Orange Money 300%

vendredi, 10 janvier 2014 15:12

L'air du temps : Le 4ème pouvoir au Palais présidentiel

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Issou Profs medias 2014Mercredi dernier, la grande famille de la presse s’est retrouvée dans les locaux du Palais de la Présidence de la République, non pas pour couvrir un quelconque événement comme, c’est généralement le cas, mais cette fois-ci pour faire et vivre leur propre événement. Il s’agissait en effet, pour les journalistes, de rencontrer, une fois de plus, le Président de la République pour la traditionnelle présentation des vœux du nouvel an.


L’événement a ceci de subtile et symbolique qu’il vient prouver à ceux ne le savent pas encore qu’entre les journalistes  et les  dirigeants politiques, on peut se retrouver sous un même toit pour se présenter des civilités et échanger sur des sujets d’intérêt général. Ce fut le cas, mercredi après-midi, à la Présidence de la République, où les représentants des différents organes de la presse publique et privée ont eu l’honneur, d’abord de saluer le Chef de l’Etat à coups de chaleureuses poignées de mains, et ensuite de s’entretenir avec lui sur divers sujets, le tout dans une ambiance empreinte de détente et  de cordialité. En effet, l’occasion était belle pour certains de nos confrères de saisir l’opportunité de cette rencontre pour approcher le Chef de l’Etat, pour lui soumettre, chacun selon ses préoccupations, des propositions ou des problèmes leur tenant beaucoup à cœur.

Et à chaque fois, faisant preuve d’une grande disponibilité doublée de l’esprit d’ouverture qu’on lui connaît, le Président Issoufou Mahamadou a prêté une oreille attentive à  tous ceux qui sont venus vers lui, les uns pour le féliciter pour la conduite des actions multiformes de développement de notre pays, les autres pour lui soumettre leurs doléances. En se livrant à un tel exercice, le Chef de l’Etat vient une fois de plus prouver à la presse que l’ensemble de la corporation peut compter sur sa disponibilité à l’aider à  retrouver toutes ses lettres de noblesse, dans un contexte de pleine jouissance de la liberté de la presse.

L’ambiance de détente ayant prévalu tout au long de la cérémonie a littéralement démenti un certain préjugé qui veut que la méfiance et les remontrances dominent les rencontres entre les tenants de l’Exécutif  et les représentants du Quatrième pouvoir. Toute chose qui témoigne de la vitalité de la démocratie et de la volonté politique de faire triompher le principe sacro-saint de la liberté de la presse dans notre pays. Une liberté qui, nous en sommes persuadé, peut gagner encore en ardeur, pourvu que certains confrères veuillent se plier au devoir qui leur incombe de respecter les règles et principes déontologiques qui font toute la noblesse du métier de journaliste.  

Assane Soumana

10 janvier 2014
Pubié le 10 janvier 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}