Sanef 2018

vendredi, 20 mars 2015 04:07

L'air du temps : Les bonnes nouvelles du front

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Fan Boko Haram 1Un drapeau pris aux forces de Boko Haram est brandi par des soldats nigériens entrés dans la ville de Damasak au Nigeria, le 18 mars 2015.(RFI)Enfin des nouvelles sûres et rassurantes de nos braves soldats mobilisés dans l’opération ‘’Mai Dounama’’, du nom du célèbre empereur du Borno du 13ème siècle. On l’attendait bien, cette sortie du porte-parole des FDS, elle est venue répandre la bonne nouvelle: nos vaillants soldats se portent bien au front et ils imposent leur suprématie face à Boko Haram sur ses propres installations. 


Le 8 mars dernier, les éléments de nos braves Forces de Défense et de Sécurité, et leurs frères d’armes du Tchad, se sont levés au grand jour pour franchir la frontière nigéro-nigériane, les armes au point et le courage au cœur, pour donner l’assaut contre ces barbares des temps modernes de la nébuleuse Boko Haram. Les habitants de Diffa se rappellent encore avec exaltation de cette journée mémorable du dimanche 08 mars 2015, où nos braves soldats se sont lancés aux trousses des hommes du ténébreux Abubakar Shekau. Ils étaient d’ailleurs là, hommes, femmes, enfants, massés sur une dizaine de kilomètres de l’itinéraire de nos FDS pour les applaudir, les encourager et les aider, qui en leur offrant des cigarettes, qui du thé, qui de l'eau, etc. Patriotisme, quand tu nous tiens !


Après avoir envahi plusieurs localités du Nord Nigeria, Boko Haram pensait pouvoir s’y éterniser pour faire planer la menace sur les pays voisins dont notre pays le Niger, le Tchad et le Cameroun. Poussés par leur folie meurtrière contre les paisibles citoyens, Shekau et ses hommes ont fini par croire qu’ils sont les seuls ‘’garçons’’ sur Terre. Ils se sont trompés! En moins de temps qu’il en faut, la force a changé de camp sur le terrain, et les chasseurs d’hier, qui narguaient le monde entier en se pavanant avec leurs ‘’grosses armes’’ dans les rues des localités occupées en pays voisin, sont devenus des piteux gibiers poursuivis et dispersés dans les bois.


Le bilan issu du communiqué rendu public, mercredi dernier, par la voix du porte-parole des FDS, le Colonel Moustafa Michel Ledru, se passe de tout commentaire: si on doit déplorer un (01) mort et huit (08) blessés dans les rangs de nos Forces, ont peut se consoler des dégâts enregistrés par l’ennemi avec 228 morts; deux (02) chars, dix (10) véhicules, 74 motos détruits, ainsi qu’un important lot d'armes et de munitions récupéré. Le même communiqué souligne que l’opération se poursuivra jusqu'à la neutralisation de la nébuleuse Boko Haram et la sécurisation du bassin du Lac Tchad. Finalement, qui est ‘’haram’’ ? Allez savoir…
Assane Soumana

 

20 mars 2015
Source : http://lesahel.org/

 

Dernière modification le vendredi, 20 mars 2015 05:13