vendredi, 18 septembre 2015 07:54

L'air du temps : Trop, c’est trop !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Faba faba AccidentUn véhicule ‘’faba-faba’’ littéralement désintégré, couché sur le toit, les quatre roues en l’air. A quelques mètres derrière, une moto cisaillée en deux morceaux, des morceaux de fer et des bris de glace partout… Des morts et des blessés gisant dans leur sang.

Voilà l’odieux spectacle qui s’offert aux yeux des passants, mardi dernier, tôt le matin, juste au pied des poutres de l’échangeur Mali Béro de Niamey. Quelques jours auparavant, un taximan tuait deux personnes en les écrasant avant de tenter de prendre la fuite. S’ajoute également le cas de cet autre taximan qui a également écrasé deux personnes se tenant sur le trottoir, les tuant sur le champ. Dans chacun de ces trois cas d’accidents tragiques, on dit que la consommation du Tramol y serait pour quelque chose. Ce qui est tout à fait vraisemblable, sachant que pour le troisième accident, il a été prouvé que le coffre du taxi contenait des bouteilles de bière et que les poches du taximan ‘’assassin’’ étaient bourrées de gélules de Tramol. On parle d’ailleurs de plusieurs cas où des taximen tombent brusquement en transe en pleine circulation, sous l’effet de ce maudit comprimé de Tramol.

 

Ces tragiques accidents de la circulation qui ont ému tout Niamey, viennent une fois de plus nous édifier sur le degré de la bêtise qui entoure les accidents de la circulation à Niamey. Il est proprement révoltant de constater que chaque jour apporte son lot de morts et de souffrances dans les familles, par le simple fait que quelqu’un, quelque part, a décidé de marcher sur toutes les règles de sécurité routière, donc sur les autres usagers ayant la malchance de se trouver sur leur parcours. Ce qui fait que, de façon quasi-quotidienne, on assiste à des accidents aussi rocambolesques que tragiques dans les rues de la capitale. Il est franchement inacceptable qu’on continue à assister à de telles tragédies, sans rien faire pour arrêter l’hécatombe. La loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur, et si celle-ci s’avère insuffisante pour dissuader les volants-fous, il faudra alors s’adapter en se dotant de textes plus appropriés. Quant à la Police, elle doit jouer son rôle, son véritable rôle qui est de prévenir ces accidents ! Car, assurément, mieux vaut prévenir que guérir.

Assane Soumana(onep)

 

18 septembre 2015
Source : http://lesahel.org/