vendredi, 11 décembre 2015 01:23

L'air du temps : En route pour Maradi…

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Maradi Kolliya BienvenueLes festivités entrant dans le cadre de Maradi Kolliya débuteront dimanche prochain avec des activités culturelles et sportives qui réchaufferont l’ambiance dans la capitale du Katsina et du Gobir. D’ores et déjà, les délégations ont commencé à  affluer vers la ville phare de ce 57ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Au programme de cette édition de la Fête Tournante du 18 Décembre dénommée ‘’Maradi Kolliya’’, plusieurs manifestions sportives et culturelles, placées sous le signe de la promotion de la paix, de la solidarité et de l’unité nationale. Le clou de cette édition sera assurément le grand défilé civil et militaire qui viendra raviver, dans le cœur des Nigériens, l’amour de la patrie dans toute sa splendeur.

Pour les voyageurs en partance pour la capitale du Katsina et du Gobir, le parcours en lui-même est une partie de plaisir. De Niamey à  Maradi, les festivaliers auront le plaisir de traverser une bonne partie du pays. Et la période est propice pour contempler la beauté du paysage en cette période de fin de la campagne agricole. Entre autres curiosités, je les invite à  admirer le courage des laborieux paysans occupés aux travaux champêtres. Ils seront sans doute saisis par la remarquable ingéniosité des paysans du Gobir connus pour leur ingéniosité à  adopter des pratiques culturales très porteuses. Ce sont là des images d’un Niger entreprenant et travailleur.  
Une autre particularité du Gobir, et pas des moindres, au pays des cousins Bagobiri, c’est la consonance et la connotation des noms qui s’affichent sur les panneaux à l’entrée des villages et agglomérations.  Vous y lirez des noms comme  Souloulou, Tchizon Kourégué (morsure d’écureuil), Fadin Baya (chute à la renverse); Atchi Dakohoto (à consommer avec les sabots), Hanou Gazané,  etc.
Le temps de méditer sur le sens réel du nom de tel village, puis de commenter celui du suivant, vous voilà  aux portes de Maradi. La cité du Gobir et du Katsina vous accueille,  affiche sa mine radieuse avec le pullulement incessant de ces taxis à  trois roues appelés là-bas ‘’Adeydeyta sahou’’. Vous serez surtout saisi par les grandes métamorphoses qu’est en train de subir la ville grâce aux réalisations entreprises dans le cadre du programme ‘’Maradi Kolliya’’. Des actions qui, une fois achevées, donneront à  Maradi tout l’éclat digne d’une capitale économique du Niger.

Assane Soumana(onep)

11 décembre 2015
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le vendredi, 11 décembre 2015 02:05