mercredi, 06 avril 2016 14:22

L'air du temps : Dans l'expectative du Décret...

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Assane SoumanaAprès l'épisode des scrutins présidentiels et législatifs, suivi de la cérémonie d'investiture du Président réélu, puis du décret de nomination (disons ré-nomination) du Premier ministre, Chef du Gouvernent, tous les regards sont désormais braqués sur la constitution de la nouvelle équipe gouvernementale. Comme l'on peut l'imaginer, ça se bouscule au niveau des états-majors des formations politiques où l'on procède, en sourdine, à la présélection puis au tamisage des dossiers pour le choix des militants à inscrire sur la précieuse liste des ministrables.

Là le match est assurément très serré, avec tout ce que cela implique en termes de combines et de combinaisons, de stratégies et de micmacs, de dribbles et de tacles, etc. C'est l'heure de la récompense du dévouement et de la soumission au leader du parti pour les uns, et de la sanction pour ceux qui ont osé hausser la voix devant le grand chef. Comme quoi, l'atout essentiel des ''candidats'' au décret n'est pas forcément le poids ou la longueur du CV.
Qu'à cela ne tienne ! L'heure est au branle-bas général pour les cadres qui aspirent à un poste. On travaille à affiner le Curriculum Vitae (CV) et manœuvrer avec tact pour taper à la bonne porte. Ciblant plusieurs postes à la fois, certains courent par-ci, par-là, allant d'un salon à un autre pour solliciter le soutien d'une voix prépondérante. Dans cette chasse effrénée aux postes, certains poussent l'outrecuidance jusqu'à forger des formules originales pour alourdir et ''enjoliver'' leurs CV. Ainsi, à défaut d'un parcours professionnel convaincant, on pourrait peut-être se donner plus de chances en mentionnant un diplôme de type Bac+3, 5, 7, appuyé de la ''mention très bien'' ou ''major de sa promotion''.
Une fois le CV élaboré avec minutie, on imprime les copies (souvent même le tout en couleur) et on garde une copie dans sa clé USB et une autre dans son ordinateur. Ainsi, la version papier du CV dans le sac, et le sac sous l'aisselle, on engage les démarches. Ça va du bureau politique aux domiciles de diverses personnalités pour déposer le précieux CV et on attend. Mais quelle attente! Quel suspens !
Ceci explique pourquoi ces derniers temps, certaines oreilles restent constamment collées au poste radio ou scotchées au petit écran à l'heure des infos. Ainsi, dans cette atmosphère d'attente, chaque jour qui passe apporte son lot d'angoisse. Au bout du compte, la nomination finit par tomber pour certains. Pour d'autres, l'espoir s'estompe d'un coup à la publication du décret tant attendu. Pas de chance, le nom a été biffé ou changé dans la liste, entre deux bureaux, à quelques heures avant l'annonce. Leçon : s'il est vrai que l'ambition est un des caractères les plus partagés au monde, il n'en est pas moins vrai qu'on n'obtient pas toujours ce qu'on veut et quand on le veut. Aussi, à tous les postulants qui se verront recalés dans la course au décret, nous conseillons ce célèbre dicton tiré de la sagesse africaine selon lequel ''tout vient à point à qui sait attendre''.

Assane Soumana(onep)

Dernière modification le dimanche, 10 avril 2016 11:48