Sanef 2018

samedi, 13 août 2016 22:06

L'air du temps : Trêve d’accusation, place à l’action !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Nigerien Cyber CitoyenNigerien Cyber Citoyen, Groupe Facebook de lutte contre l’insalubrité des villes au NigerDes images de tas d’immondices quotidiennement filmées et postées sur les réseaux sociaux, des groupes de jeunes volontaires qui se mobilisent pour prendre en main la propreté de leur quartier en organisant des opérations de salubrité publique, des structures de la société civile qui se créent pour mener spontanément des actions citoyennes de salubrité publique, des autorités qui s’arment de pelles et de brouettes pour enlever les ordures sur un dépotoir géant, etc.

Ces scènes, qui relèvent désormais des faits courants à Niamey, nous édifient à suffisance sur une chose : l’émergence d’une réelle conscience quant au devoir qui nous incombe de rendre nos villes toujours plus propres et bien assainies. Il est vrai que, de tous temps, les Niaméens se sont plaints des situations de déliquescence qui règnent dans certains quartiers de la capitale en matière d’hygiène et de salubrité, mais ces derniers temps, on ne se contente pas de complaintes, mais on décide d’agir.

C’est dire que l’heure n’est plus aux accusations et aux jérémiades sans fin, tout le monde a compris que Niamey doit devenir la cité coquette qui brille par sa propreté. Les plus hautes autorités en ont décidé ainsi, les citoyens en veulent et en demandent, les responsables municipaux l’ont compris : il faut cesser de se jeter l’anathème ou de chercher des boucs émissaires, pour s’investir dans l’œuvre citoyenne de débarrasser notre capitale des montagnes d’immondices qui l’assaillent.

Le pari de hisser notre capitale au rang des villes propres et modernes est certes œuvre de longue haleine, mais pas impossible. En effet, pour relever ce défi de taille, nous disposons d’atouts considérables. Il s’agit d’abord de la volonté politique des plus hautes autorités, à commencer par celle du Chef de l’Etat, qui se traduit par d’énormes investissements en faveur de la mise en œuvre du Programme ‘’Niamey Nyala’’. Il s’agit aussi de la mobilisation des jeunes et des acteurs de la société civile, tous acquis à la cause de l’assainissement de nos cités.

Déjà, avec les moyens énormes mis à la disposition des responsables du Programme ‘’Niamey Nyala’’, c’est un travail de Titan qui est en train d’être fait en termes d’enlèvement d’ordures. Mais pour inscrire les résultats dans la durée, il faudra songer à placer des dépotoirs un peu partout et trouver les moyens d’imposer une certaine rigueur aux usagers pour qu’ils en fassent une utilisation plus efficiente. D’autre part, il ne serait pas de trop d’entreprendre des actions de pavage, ne serait-ce que des abords des grandes avenues. On pourrait peut-être exiger de chaque riverain de mettre des pavés de la devanture de sa porte jusqu’aux bordures de la route. C’est une idée parmi tant d’autres, et nous disons : pourquoi pas ?

Assane Soumana(onep)

12 août 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le samedi, 13 août 2016 22:49