Forfait Albarka

L'air du temps : Les mille et une ruses des brouteurs

Image d'IllustrationImage d'IllustrationDécidément, les escrocs qui écument le web n’en démordent guère. Chaque jour qui passe, ils innovent en redoublant d’audace et d’opiniâtreté. Tenez, ces derniers temps, un de ces aigrefins a eu le culot de pirater les comptes Facebook de certaines hautes personnalités de notre pays pour échafauder une véritable entreprise d’arnaque. Ayant pris possession des comptes des intéressés, notre escroc mal inspiré aborde presque tous leurs amis qu’il voit en ligne. La causerie s’engage par une ritournelle de salutations cordiales avant d’entrer dans le vif du sujet : la manœuvre d’escroquerie !

Après donc moult salutations de mise en confiance, le ‘’faux amis’’ annonce qu’il est en voyage d’affaires à l’étranger et qu’il a un problème d’argent sérieux à résoudre. Il s’agit selon lui de sauver la vie d’un parent qui se trouverait entre la vie et la mort. Puis de vous demander de lui envoyer de l’argent (généralement la rondelette somme de 500.000 FCFA) afin qu’il puisse sauver la vie du parent en danger. Mieux, il prend soin de s’engager à vous rembourser aussitôt à son retour au pays, avec en sus des frais supplémentaires en guise de reconnaissance à votre générosité. Et c’est là que ça foire ! Car, aussitôt, on sent le coup fumeux qui, fort heureusement, ne trompe personne. Imaginez un instant, un ministre qui vous demanderait de lui envoyer de l’argent en crédit ! Ne tombez guère dans un tel piège.

L’exemple de ce ‘’corbeau noir’’ tapis derrière son écran sans doute dans une maison fermée à double tour, peut-être même à quelques pâtées de maisons de vous, illustre bien que pour se faire de l’argent facile, les macros du Net, appelés sous d’autres cieux ‘’les brouteurs’’, sont prêts à tout. Redoublant d’initiatives et d’astuces, ces malfrats d’un nouveau genre n’arrêtent pas d’innover dans leurs modes opératoires. Ils ont toute une panoplie d’astuces dont, entre autres, le ‘’phishing’’ ou la ‘’pêche aux victimes’’ qui consiste à expédier des courriels frauduleux invitant les correspondants à saisir leurs informations personnelles, souvent par le biais de formulaire à remplir, la finalité étant de récupérer les mots de passe ou les coordonnées bancaires.

Il y a surtout le ‘’scam’’ ou ‘’ruse’’ qui a déjà fait beaucoup de victimes inconsolables. Cette pratique frauduleuse très fréquente dans certains pays anglophones de la sous-région consiste à faire miroiter une importante somme d'argent. Le ‘’scammeur’’ se présente généralement comme étant le seul descendant d'un célèbre riche qui aurait déposé plusieurs millions dans une compagnie de sécurité financière et qui a besoin d'un associé pour l'aider à transférer les fonds. C'est un moyen de soutirer de l'argent à des personnes crédules rencontrées sur des sites de rencontres. Aussi, s’il vous arrive de recevoir des messages de ce genre, en tout cas suspects, ne vous faites surtout pas d’illusion. Sinon, quand se dissipera l’illusion, il ne vous restera plus que vos chaudes larmes de crocodile. Car, vous auriez déjà perdu toute votre fortune !...

Assane Soumana(onep)

20 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

L'air du temps