Forfaitt-ORANGE-4G

L'air du temps : 2019, pour d’autres victoires

Niger 2019 Lundi prochain, quand sonnera minuit, c’est une page qui se tournera pour ouvrir une autre. Instants de clameur et de lumières aux quatre coins du monde. Concert de pétarades des pétards et de détonations assourdissantes des feux d’artifices ; faisceaux lumineux et fluorescents illuminant le ciel, le tout accompagné d’un tonnerre de cris de joie et d’acclamations. Le spectacle durera de longues minutes, puis le brouhaha s’estompera progressivement au fur à mesure que l’on s’éloignera de l’Année 2018, nous levant la main vers le ciel en signe d’adieu.

Adieu 2018, bienvenue 2019 !... Instants émouvants du grand saut dans le temps (donc dans l’inconnu) pour tous ces réveillonneurs en liesse. Commenceront ensuite les traditionnels échanges de civilités de vœux du Nouvel An. Une véritable litanie de vœux et de souhaits de bonheur et de prospérité, de santé et de longévité, de paix et de joie. La liste des requêtes est longue, à la hauteur des ambitions et des attentes du moment. Et comme de nos jours, l’aspiration à la richesse est le souhait le plus partagé, certains vont droit au but en formulant des vœux ‘’de beaucoup d’argent’’, et de surcroît facilement gagné !...

Car, autant on aime bien s’épandre en demandant tout, et tout de suite, autant on ne fait le moindre effort pour créer les conditions propices à la réalisation de tous ces vœux. Feignant d’oublier l’adage qui dit ‘’aide-toi, le ciel t’aidera’’, certains esprits malins continuent encore de croire que tout peut leur tomber du ciel dans ce contexte de mondialisation où, aussi bien au niveau individuel qu’à l’échelle des Etats, la seule loi qui prime reste celle qui prend en compte les critères d’abnégation et de la compétitivité.

C’est dire que nous devons d’abord nous départir de certains maux, dont la recherche effrénée du gain facile, et surtout les interminables disputes et manœuvres politiciennes devenues le plat de résistance du menu quotidien des Nigériens. C’est dire tout simplement que pour l’année 2019 qui s’annonce, il nous faudra tous, ensemble, nous retrousser davantage les manches pour nous mettre résolument au travail. Car, ce n’est pas avec des vœux, aussi pieux soient-ils, encore moins avec la zizanie et les ragots distillés par le biais des réseaux sociaux ou des cercles des ‘’fada’’, que nous allons construire notre pays et l’élever au rang des pays émergents.

Aussi, nous osons espérer que l’Année 2019 sera, pour notre pays le Niger, l’année de la concrétisation d’autres grands projets, mais aussi et surtout du triomphe de l’intérêt général sur tous les autres intérêts à résonnance particulariste. Ainsi, et ainsi seulement, nous pourrions relever, individuellement et collectivement, les défis de l’heure. Amen !

Assane Soumana(onep)

28 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

L'air du temps