L'air du temps

L'air du temps : Le printemps des ‘’briseuses de foyer’’M. Assane SoumanaDe nos jours, tout se passe comme si tout ce qui, jadis, pouvait jeter le déshonneur sur l’individu ou la famille relève de la simple banalité, voire de la normalité. Cela pourrait expliquer cette expansion rampante de toutes les formes de dérives et autres débauches qui gagnent notre jeunesse, et dont la fameuse vidéo de la ‘’Fada Dalobon’’ ayant récemment ému tout Niamey n’est qu’une petite illustration.

La dépravation des mœurs est tellement criarde dans notre société que c’est l’institution du mariage qui s’en trouve sérieusement ébranlée Comme dirait l’autre, la menace est réelle ! Il est vrai que dans un contexte marqué par une prolifération des femmes célibataires, dont le nombre ne cesse de grimper, les risques de troubles au sein des foyers conjugaux sont tout aussi évidents. En effet, les filles n’ayant pas encore eu la “chance” de convoler en justes noces n’ont pas d’autre choix que de jeter leur dévolu sur les ‘’maris des autres’’. Une situation qui se traduit par l’éruption d’un vif foyer de tension entre les femmes au foyer ou ‘’Ouarguida’’ décidées à protéger ce qu’elles appellent leur ‘’territoire infranchissable’ et les irréductibles ‘’chasseuses d’hommes’’ que sont les ‘’Gabdi’’ et ‘’Zontôrou’’ qui, de leur côté, n’entendent pas rester indéfiniment au chômage conjugal.

Imprimer E-mail

L'air du temps