Forfaitt-ORANGE-4G

L'air du temps

Le décret 2017-518/PRN/MT du 16 juin2017, portant modalité d’application de la loi2014-62/PRN/MT du 8 novembre 2014 portant code de la route est entré en vigueur depuis le 1er octobre 2018. Pour rappel, ce décret précise que « le port de la ceinture de sécurité est obligatoire dans les véhicules en circulation dans les agglomérations et en rase campagne. Le port de casque de protection est obligatoire pour les conducteurs et les passagers des cyclomoteurs, des vélomoteurs, et des motocyclettes ».

Aujourd’hui, soit environ quatre mois après, force est de constater que le résultat est encore mitigé. En effet, après l’enthousiasme du départ, la ferveur de départ observée par les usagers s’estompe à petit feu. C’est surtout le cas pour le port du casque où les usagers des deux roues continuent de faire de la résistance.

Fidèles à leur habitude, ces derniers ne cachent pas leur ambition de braver la loi en continuant à flâner dans les rues de la capitale à tête découverte, sous le nez et la barbe des policiers. Ainsi, on les voit toujours se faufilant au niveau des carrefours entre les files de véhicules, souvent en leur brûlant carrément priorité au risque de se faire renverser, l’objectif étant d’échapper à la vigilance des agents en faction. Et dans certains cas, le spectacle du jeu du chat et de la souris auquel l’on assiste entre les conducteurs des deux roues et les agents de la circulation routière n’a rien de très plaisant à voir.

Comme si le casque était si lourd à porter, comme s’il ne s’agit pas de leur propre sécurité, les motocyclistes se plaisent dans ce jeu qui consiste à emprunter des chemins tortueux, ou simplement à narguer les agents en refusant d’obtempérer à leurs coups de sifflet. C’est le cas de leur rappeler que le motif réel de l’initiative de cette mesure, c’est justement de les protéger contre les risques des traumatismes crâniens, surtout que les motos sont impliquées, de façon quasi-quotidienne, dans des accidents graves à Niamey.

Imprimer E-mail

L'air du temps