Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

Environnement

Le monde célébrera demain 17 juin, la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse (JMLCDS). Instituée en 1992 par les Nations Unies suite à l’adoption de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD). La JMLCDS, célébrée cette année sous le thème « notre terre, notre maison, notre avenir», a pour but d’attirer l’attention du monde entier sur les dangers que comportent la désertification et la sécheresse sur l’humanité et sur la nécessité de prendre des mesures pour lutter contre en vue d’assurer la survie des espèces sur la terre. A cette occasion, le ministre de l’environnement et du développement durable a livré un message.

Après le rappel sur l’institution de cette journée, Almoustapha Garba devait souligner que l’occasion est bonne pour mobiliser et sensibiliser l’opinion autour d’une thématique d’intérêt pour la communauté mondiale. Pour le ministre, le choix du thème se justifie amplement au regard du rôle central que peuvent jouer les terres productives dans la transformation de vague croissante des migrants qui abandonnent leurs terres devenues non productives, en des communautés et nations stables, sûres et durables dans l’avenir. Il s’agit d’un thème pertinent pour le Niger qui est désertique à ¾ et confronté à des sécheresses cycliques, à la dégradation des terres et aux effets des changements et des variabilités climatiques. M. Almoustapha Garba a dit qu’il y a des interrelations entre la pauvreté, la dégradation des terres, les migrations temporaires, l’exode, les migrations, les conflits armés, le terrorisme et les trafics.

Imprimer E-mail

Environnement