Airtel Niger

Forfait Albarka

Allocution du ministre de l'Environnement et du Développement Durables, M. Almoustapha Garba à la cérémonie officielle de plantation lors de la fête nationale de l'arbre, Dosso, édition 2017

Allocution du ministre de l'Environnement et du Développement Durables, M. Almoustapha Garba à la cérémonie officielle de plantation lors de la fête nationale de l'arbre, Dosso, édition 2017 «Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat ;
Chers Invités ;
Mesdames et Messieurs, en vos grades et qualités;
En ce jour, 3 Août 2017 qui marque le 57ième Anniversaire de l'Indépendance de notre pays, je me réjouis de l'honneur qui m'échoit de prendre la parole à la présente cérémonie de plantation d'arbres, consacrant la 42ème Edition de la Fête Nationale de l'Arbre.
Aussi voudrais-je de prime abord, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, ISSOUFOU MAHAMADOU, saluer et remercier toutes celles et tous ceux qui, par leur présence ici, honorent cette cérémonie qui marque également le lancement officiel de la Campagne Nationale de Reboisement 2017.
Excellence Monsieur le Président de la République,


Mesdames, Messieurs,
Je voudrais également saisir cette opportunité solennelle, pour présenter à nos compatriotes, l'état de nos ressources naturelles, à la lumière de quelques données issues d'études récentes.
En effet, il ressort de l'atlas sur les « Paysages de l'Afrique de l'Ouest ...», édité en 2016 par le Comité Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) avec le soutien de l'USAID, que concernant notre pays, de 1975 à 2013, les superficies occupées par les savanes boisées, les savanes arbustives, les forêts galeries et les forêts ripicoles sont passées de 155.656 km2 à 116.904 km2, soit une réduction de près d'un quart des superficies. Au cours de la même période, les surfaces occupées par les cultures qui étaient d'environ 65.000 km2 ont atteint près de 102.000 km2soit une augmentation annuelle moyenne de 1,3%.
Dans un contexte marqué par un fort taux de croissance démographique et par conséquent l'accroissement des besoins alimentaires et nutritionnels d'une part et la baisse de rendement des terres liée en partie à la baisse de leur fertilité d'autre part, l'augmentation des surfaces cultivées semble être le principal réflexe développé par les paysans pour accroitre leurs productions.
Aussi, concernant l'exploitation du bois de chauffe, il est connu de tous que, malgré la production par notre pays, du charbon minéral et plus récemment du pétrole et du gaz naturel, la biomasse-énergie reste encore hélas prédominante dans le bilan énergétique des ménages, surtout ruraux. Il en résulte la destruction accélérée du capital forestier, entamé à hauteur de 0,6% par an, soit une perte annuelle de plus de 100.000 ha.
Ainsi, s'il est vrai que les facteurs naturels tels que les changements climatiques et leurs effets, contribuent à l'amenuisement des ressources naturelles, il est tout aussi évident que les modes de productions et de consommation non durables pratiquées par les populations en constituent un facteur accélérant.
Excellence Monsieur le Président de la République ;
Mesdames, Messieurs ;
Au regard de cette situation, l'accentuation des efforts de gestion durable des terres, est une impérieuse nécessité. A cet égard, il me semble que l'une des voies à suivre est assurément celle de l'intensification de l'information et de la sensibilisation en vue d'une meilleure éducation de nos compatriotes pour un changement positif de comportement vis-à-vis de la nature. Nos pratiques agricoles et nos modes de consommation et d'utilisation des ressources naturelles doivent être plus respectueuses de l'environnement c'est à dire plus durables.

C'est la raison du choix du thème central de l'édition 2017 de la Fête Nationale de l'Arbre, à savoir: « L'arbre dans les champs : facteur d'accroissement des productions agricoles ». Il s'agit en d'autres termes, d'encourager en vue de sa généralisation à une plus grande échelle, la Régénération Naturelle Assistée.
En effet, cette pratique qui consiste à repérer, à protéger et à entretenir des arbres dans les champs a permis dans des régions comme Maradi et Zinder, une reprise spectaculaire du couvert forestier.
De même, et parlant toujours de réussite en matière de RNA, comment ne pas évoquer le cas de la région de Dosso, hôte de la présente célébration, qui s'est illustrée en matière de préservation de rôneraies dans les départements de Gaya, Dioundiou, Dosso, Doutchi, Falmey, Loga et Tibiri.

Les résultats remarquables obtenus par notre pays en matière de Régénération Naturelle Assistée, plaident donc désormais en faveur d'une meilleure maîtrise de cette technique, au demeurant simple et peu couteuse, afin d'en tirer davantage de bienfaits pour les écosystèmes et les producteurs.

D'ores et déjà, ces réussites ont valu à notre pays, d'être cité au plan international, comme le pays ayant fait le plus d'efforts en matière de Régénération Naturelle Assistée, avec plus de 5 millions d'hectares de parc agroforestiers. Les experts, à cet égard, parlent même d'un phénomène de reverdissement du Niger.

Excellence Monsieur le Président de la République,
Mesdames, Messieurs,
C'est en reconnaissance de tous les efforts fournis par le Niger depuis des années surtout en matière de lutte contre la désertification, que notre Pays a été retenu par le Nouveau Partenariat pour le Développement, la GIZ, le BMZ et l'Institut Mondial des Ressources, pour accueillir du 25 au 30 Septembre prochain, la Conférence Africaine sur la Restauration des Paysages Forestiers.

Excellence Monsieur le Président de la République ;
Mesdames, Messieurs,

Fort de ces résultats, mon intime conviction est que le Niger est sur la bonne voie en matière de gestion durable des terres. Cette conviction est également confortée, au regard des instruments, outils et cadres de programmation stratégique et opérationnel mis en place par le gouvernement de la 7ème République sous la conduite sage et éclairée de Son Excellence Monsieur Brigi Rafini, Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Cet environnement propice, s'appuie désormais et fermement sur une longue expérience de bonnes pratiques et des résultats de plus en plus encourageants.
Toutefois, et malgré les efforts très louables en cours financés sur les ressources internes et les fonds extérieurs, le défi reste encore important. Il nécessite la mobilisation de plus de ressources, en vue d'atteindre les cibles assignées à mon département ministériel, notamment dans le cadre du programme de la Renaissance II et pour l'atteinte des Objectifs du Développement Durables (ODD).
A cet égard, et tout en adressant toute ma reconnaissance et ma gratitude aux Partenaires Techniques et Financiers qui appuient notre pays dans son noble combat contre les effets néfastes des changements climatiques, la désertification et la perte de la biodiversité, je lance un appel à une plus grande mobilisation pour réussir ensemble à relever les défis nombreux, du développement durable.
A mes chers compatriotes, je lance un appel à l'intensification de la pratique de la Régénération Naturelle Assistée, afin non seulement d'améliorer les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, mais également à créer un meilleur cadre de vie.
Enfin, j'implore Dieu le Miséricordieux de nous gratifier d'un hivernage fécond, et invite chacun de nous à planter au moins un arbre et à l'entretenir, afin que la promesse du « reverdissement du Niger » devienne d'année en année, une réalité irréversible.
Joyeuse Fête de l'indépendance,
Joyeuse Fête de l'Arbre.
Vive le Niger
Je vous remercie. ».

Onep

06 août 2017
Source : http://lesahel.org

 

Imprimer E-mail

Environnement