Le foncier au Niger : La ceinture verte de Niamey bientôt sauvée

Le foncier au Niger : La ceinture verte de Niamey bientôt sauvée

A Niamey s’était tenu le forum sur les états généraux du foncier au Niger en Février 2018. La cérémonie d’ouverture a été présidée par son excellence le Premier ministre. A l’issue des travaux, des conclusions et recommandations assez pertinentes ont été adoptées. Elles méritent un suivi régulier mais aussi un soutien inconditionnel du pouvoir pour éviter certaines pratiques d’accaparement de terres en vogue de nos jours.

Cette situation de l’accaparement du foncier au Niger est devenue une pratique plus que partout ailleurs et surtout au niveau de la ville de Niamey et de ses alentours. Là, certains de ces lotisseurs privés tapis sous l’ombre des politiciens véreux se seraient accaparés de plusieurs vastes domaines pour des fins exclusivement personnelles sous l’œil des autorités de la ville de Niamey.

Ces lotisseurs privés qui se seraient accaparés de ces importants domaines soutiennent qu’ils les auraient achetés auprès des différents propriétaires coutumiers et autres acteurs.

Des achats sujets le plus souvent à de très nombreuses contestations et litiges plongeant ainsi les paisibles citoyens dans diverses situations de tiraillement inutiles.

La zone la plus impactée par ce phénomène d’accaparement de terres serait la ville de Niamey et ses environs où des milliers d’hectares de terre seraient désormais devenus les propriétés de quelques personnes ou lotisseurs privés. Ainsi, lors de sa dernière sortie médiatique, le Ministre de l’Environnement s’était appesanti sur cet épineux problème lié à l’accaparement de terre et à la destruction d’une grande partie de la ceinture verte de Niamey par certains lotisseurs privés de la place.

En effet cette zone qui avait été entretenue à coup de plusieurs centaines de millions de CFA et par le Niger et par les bailleurs de fond amis du Niger serait de nos jours transformée en une prestigieuse zone d’habitation suite à son morcellement par divers lotisseurs privés de la place .Ces derniers auraient détruit tout sur leurs passages en ravageant les nombreux arbres qui servaient de ceinture pour la ville de Niamey.

Le Ministre dans ce point de presse a aussi réaffirmé que cette situation de démolition de la ceinture verte sera réglée conformément aux décisions qu’un des conseils des Ministres qui aurait adopté pour que ce joyau soit sauvé et que l’Etat rentre dans ses droits. Espérons que cette fois-ci l’Etat va prendre ses responsabilités, car ce n’est pas pour la première fois qu’un Ministre en parle. Le peuple attend de voir jusqu’où les décisions du Ministre vont aller. Le cas de la ceinture verte n’est pas le seul, il faut profiter pour régler l’ensemble des maux du foncier au Niger.

Affaire à suivre.

Sanda Gamatché Dodo

19 juin 2018
Source : Le Nouveau Républicain

Imprimer E-mail

Environnement