Conférence des Chefs d’Etat des pays membres de la commission Climat pour le Sahel et la table-ronde sur le financement du plan Investissement pour le Climat : Le comité national d’organisation du double événement installé

Le Niger organisera en novembre prochain la conférence des Chefs d’Etat des pays membres de la commission Climat pour le Sahel ainsi que la table-ronde sur le financement du plan Investissement pour le Climat de ladite commission dont la direction est confiée au Président Issoufou Mahamadou. Elle regroupe 17 pays du Sahel qui se réuniront du 4 au 5 novembre 2018 à Niamey pour ce double évènement d’envergure internationale.

Le comité national d’organisation de ces grandes rencontres a été solennellement installé hier à Niamey par le ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, M Almoustapha Garba en présence de la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama, de la Directrice de cabinet adjointe du Président de la République ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers du Niger en matière du climat. La commission Climat pour le Sahel, tout comme les deux autres commissions pour le Bassin du Congo et les pays insulaires sont l’émanation des décisions de l’Union Africaine faisant suite favorable aux recommandations de la conférence de Paris sur le climat et la déclaration de Marrakech lors de la COP 22.  

Dans son propos introductif à l’installation du comité national d’organisation, le ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable est largement revenu sur ces deux importants évènements (COP 21 et 22) ainsi que leurs délibérations visant à sauver la planète. M. Almoustapha Garba a rappelé que la mise en place des trois commissions dont celle du Sahel a été entérinée par l’Union Africaine. Et, a-t-il indiqué, aussitôt après sa désignation comme président de la commission Climat pour le Sahel, le Président de la République a mis le cap vers son opérationnalisation afin de donner suite à la décision de la COP 22, celle de passer à l’acte de façon véritable, de traduire les décisions en projets et programmes d’investissement.

C’est ainsi qu’est née l’idée de l’élaboration et de la mise en œuvre du plan d’Investissement Climat qui sera le menu principal de la table-ronde de Niamey. Le Plan d’investissement Climat a connu une évolution notable a dit le ministre de l’Environnement, car a-t-il précisé, le groupe de travail créé par les 17 pays à cet effet, a déjà produit un rapport validé. S’adressant aux membres du comité national d’organisation, le ministre Almoustapha Garba a décliné la mission qui leur est confiée point par point de la phase préparatoire au rapport général. Le ministre en charge de l’Environnement a souligné qu’il y a des défis à relever pour réussir le double évènement afin d’être à la hauteur des attentes du Chef de l’Etat, Président de la Commission Climat pour le Sahel et de permettre aux pays membres de présenter un plan clair et précis à la COP 23 en Pologne en décembre 2018.

Pour réussir l’organisation de la conférence et de la Table-Ronde, le ministre en charge de l’Environnement, tout en reconnaissant les qualités des personnes ayant cette lourde mission, a insisté sur l’engagement personnel de chaque membre du comité mais aussi sur la cohésion au sein de la structure ainsi que des deux sous-comités. Pour sa part, la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama a souligné la nécessité pour les membres d’aller vite compte tenu du temps qui reste et de faire preuve de don de soi pour l’éclat de l’évènement.

Zabeirou Moussa(onep)

27 septembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Environnement