Visite du ministre en charge de l’Environnement dans le département de Gouré : M. Almoustapha Garba sur cinq sites du PLECO

En marge des festivités de la fête tournante du 18 Décembre «Zinder Saboua 2018», le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable a effectué le 19 Décembre 2018, une visite des réalisations du projet de lutte contre l’ensablement des cuvettes Oasiennes (PLECO) dans le département de Gouré.

Almoustapha Garba était accompagné dans ce déplacement de son homologue de l’Industrie Mallam Zaneidou Amirou, des secrétaires généraux du gouvernorat de Zinder et celui du ministère de l’Environnement, du Directeur général des eaux et forêts, M. Bila Maina ainsi que les cadres du ministère. Le site de Koublé Doki d’une superficie de 835 ha a été la première étape de ce périple de terrain. Il est créé en 2011 dans le but de protéger les villages, la route nationale n°1, les cuvettes et l’aire de pâturage de la zone.

Dans son exposé, le Directeur départemental de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable de Gouré a souligné que les populations ont du mal à s’approprier des réalisations du site. Sur ce point, le Ministre a exhorté le coordonnateur du PLECO et le Directeur Départemental de l’environnement de Gouré à faire plus de sensibilisation, de formation et d’accompagnement aux populations afin de relever les défis du développement local. En tout cas, le coordonnateur du projet a soutenu que les effets du PLECO ont permis d’augmenter la production agro-sylvo-pastorale dans cette localité.

Le site de Karalallé a constitué la deuxième étape de la visite de terrain de Almoustapha Garba et sa délégation. Situé à environ 67 kms au sud-est de Gouré, c’est un site créé en 2013 avec une superficie de 234 ha, exploité par 372 personnes dont 122 femmes selon le Directeur départemental de l’Environnement de Gouré.

Toujours dans la même zone, un autre site d’un hectare appelé aussi Karalallé mais créé en 2017 fait le bonheur des populations. Il est clôturé de grillage et est exploité par 30 femmes et géré par le groupement féminin des maraichères de Karallalé. Pour le ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, l’objectif visé à travers ce site est d’atteindre selon le coordonnateur du PLECO la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers l’autonomisation de la femme. Selon le ministres de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable , ces objectifs cadrent parfaitement avec ceux du programme de renaissance initié par le Président de la République, chef de l’Etat Issoufou Mahamadou.

La délégation ministérielle s’est ensuite rendue sur les sites de Riria femmes créé en en mars 2016, exploité par 46 femmes sur une superficie d’un hectare. Là-bas, tous les produits maraichers sont produits : chou, oignon, laitue, pomme de terre, manioc etc. Elle a enfin visité le site Lawandi qui a les mêmes caractéristiques que celui de Riria femmes et qui fait aussi la fierté des populations de la zone.

A l’issue de cette visite, le ministre Almoustapha Garba a tiré un bilan très satisfaisant. Il a instruit le coordonnateur du PLECO et les cadres de son département ministériel à redoubler d’efforts dans l’exploitation des réalisations du projet de lutte contre l’Ensablement des cuvettes Oasiennes (PLECO) dans le département de Gouré afin que les Nigériens nourrissent véritablement les Nigériens tel que le souhaite le Président de la République, chef de l’Etat Issoufou Mahamadou.

Daouda Adamou AP/ME/SU/DD
27 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Environnement