Bouznika : Tournant historique pour les Verts d’Afrique

CLa petite localité de Bouznika sise à une trentaine de kilomètres de Rabat (Maroc) a abrité 3 événements écologistes majeurs du 15 au 19 novembre 2018. Evénements ayant regroupé plus de 400 délégués venus de toutes les régions du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, du Mozambique, de l’Ouganda, du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la France et de la Hollande.

D’abord au niveau régional, le premier événement fut marqué par la formation des femmes et des jeunes Verts issus de la fédération des partis Verts d’Afrique du Nord, dans le cadre du renforcement de leurs capacités. Une formation axée sur les processus électoraux dans les pays de la région. « Elaboration d’une campagne électorale » était le thème central autour duquel le formateur, monsieur Zine-Eddine MJATI l’un des responsables d’Europe Ecologie les Verts s’était appesanti. Après avoir défini « une campagne électorale » en faisant appel à l’expérience personnelle des uns et des autres, Monsieur MJATI et les participants ont longuement échangé sur les différents points de sa communication allant des objectifs à atteindre au bilan de la campagne, un exercice édifiant pour les femmes et les jeunes verts présents avec un capital d’expérience en la matière. Fer de lance des partis Verts, les femmes et les jeunes présents à cette session de formation sont sortis bien outillés pour faire face aux prochaines échéances électorales dans leurs pays respectifs.

Ensuite au niveau national, le premier congrès du parti de la Gauche Verte Marocaine a constitué le second événement d’importance qui a regroupé environ 350 délégués venus de toutes les régions du Maroc. Ce congrès placé sous le signe de la Réconciliation territoriale et équité sociale pour une paix durable au Maroc a été une grande réussite au regard des objectifs atteints.

Ainsi, au terme de deux jours de travail, les congressistes sont parvenus après la révision de leurs textes fondamentaux à renouveler le Bureau Politique du parti qui compte désormais sur 25 membres, 13 femmes et 12 hommes et procédé également au changement du nom du parti qui s’appelle désormais : le parti Vert du Maroc. Une véritable révolution démocratique dans l’histoire de ce jeune parti Vert qui compte déjà un député Vert.

Enfin, le troisième événement a été marqué par la réunion des membres du Conseil Exécutif de la Fédération des Verts d’Afrique sous la direction de son Président Mr Adamou GARBA. Tenue les 17, 18 et 19 novembre 2018, cette réunion qui est la première réunion du Conseil Exécutif depuis le 4ème Congrès de la fédération tenu en mai 2018 à Ouagadougou, fait entrer BOUZNIKA dans l’histoire des Verts d’Afrique. En raison de l’importance des décisions prises, l’on pourrait désormais parler d’un avant et d’un après BOUZNIKA dans l’histoire des Verts d’Afrique. A cette occasion le Conseil Exécutif a passé en revue les dernières rencontres importantes qui engagent l’avenir de la fédération continentale à savoir celle avec les partenaires financiers tenue en septembre à Bruxelles et celle avec les Verts mondiaux (Global Greens) tenue fin octobre à Taipei. Les décisions prises qui vont de la résolution interne sur le non paiement des cotisations par les membres au Communiqué de presse sur les conditions inhumaines réservées aux travailleurs migrants africains dans certains pays aux recommandations spécifiques sur les grands défis environnementaux, la démocratie et les élections vont se traduire par des actions de nature à donner plus de visibilité à la fédération, à développer ses activités, à peaufiner son image, à accroitre et diversifier ses relations avec les partenaires, et à se faire une bonne place au sein du Global Greens.

Afin d’encourager les initiatives et les efforts individuels et collectifs dans le domaine de l’environnement, le Parti de la Gauche Verte Marocaine a décerné des témoignages de reconnaissance à des personnalités marocaines et étrangères comme le Président RAM OUEDRAOGO Co-Convener des Verts Mondiaux pour leurs actions décisives en faveur de la préservation de l’environnement.

En marge de ces événements, les délégués ont mis à profit leur séjour au Maroc pour échanger avec des personnalités de la société civile Marocaine intervenant dans le domaine de l’environnement et visité le MASEN, la Société marocaine phare spécialisée dans les énergies renouvelables.

 

Les Verts D Afrique Adamou Garba Niger 02

Imprimer E-mail

Environnement