Déclaration politique relative à certains problèmes environnementaux et sécuritaires récurrents au Niger

Déclaration politique relative à certains problèmes environnementaux et sécuritaires récurrents au NigerLe Bureau Politique National du Rassemblement pour un Sahel Vert (RSV-NI’IMA) réuni en ce jour, jeudi 28 février 2019, après examen approfondi de certains problèmes environnementaux et sécuritaires récurrents affectant gravement la vie de la nation et l’avenir des futures générations.

  • Considérant que la Ceinture Verte est un patrimoine national dont l’objectif principal est la régulation du climat autour de la capitale ;
  • Considérant la non application rigoureuse des textes qui régissent ce domaine publique de l’Etat ;
  • Considérant qu’un travail technique minutieux et complet a été fait pour régler définitivement tous les cas d’occupation illégale dans la Ceinture Verte de Niamey ;
  • Considérant qu’une loi a été votée sur l’interdiction de l’importation et de la commercialisation des sachets plastiques non biodégradables et qu’un décret d’application a été pris dans ce sens ;
  • Considérant l’interdiction des lotissements privés par le Gouvernement en raison de leurs conséquences désastreuses sur le phénomène d’accaparement des terres agricoles et pastorales ;
  • Considérant les pertes en vie humaine insoutenables et toujours croissantes dans les rangs des Forces de Défense et de Sécurité dans la lutte (FDS) contre le terrorisme, le trafic de drogue et le grand banditisme au Niger.

Profondément préoccupé par la persistance de tous ces problèmes récurrents qui ne connaissent aucun début de solutions durables et définitives, le Rassemblement pour un Sahel Vert RSV-NI’IMA demande au gouvernement :

  1. De trancher définitivement la question de la Ceinture Verte au vu des éléments techniques fournis par le ministère en charge de l’environnement et de rester ferme sur les décisions déjà prises en ce qui concerne l’annulation des titres fonciers illégaux dans l’emprise de celle-ci ;
  2. De mettre immédiatement en application les décisions concernant l’interdiction de l’importation et de la vente des sachets plastiques non biodégradables sur l’ensemble du territoire national ;
  3. D’annuler avec effet immédiat tous les lotissements des plateaux, aires de repos et de pâturage des animaux et de tout autre domaine public de l’Etat ;
  4. De procéder sans délais à l’interpellation de tous les trafiquants, complices co-complices et commanditaires déjà identifiés à travers des actes de trafics illicites en tous genres mettant en danger la vie des FDS.

Le Rassemblement pour un Sahel Vert (RSV-NI’IMA) lance un appel à tous les Nigériens pour qu’ils engagent des actions citoyennes de nature à renforcer la prise de conscience sur toutes ces préoccupations nationales.

Fait à Niamey, le 28 février 2019

Pour le BEN

Le Président, Adamou GARBA

Imprimer E-mail

Environnement