Forfait Albarka

Environnement

Le Président de la délégation spéciale de Niamey a rendu publique ce 29 septembre 2017 un communiqué relatif au rejet des eaux usées des sanitaires et des ménages sur la voie publique. Par ce communiqué, la délégation spéciale rappelle l’interdiction qui prévaut concernant cette mauvaise pratique qui contribue à la saleté de la ville et à la détérioration de l’environnement de la capitale.

Selon le communiqué, « le rejet des eaux usées des sanitaires et des ménages sur la voie publique, ainsi que le branchement des tuyaux des sanitaires sur les caniveaux restent et demeurent formellement interdits par les textes en vigueur ». Le communiqué prévient que « les personnes physiques et morales concernées ont jusqu’au 15 novembre 2017 pour s’exécuter à compter de la date de diffusion du présent communiqué. Passé ce délai, force demeure à la loi ».

Pour permettre au respect de cette mesure, le communiqué indique que « une brigade sanitaire composée par la police municipale et des gardes sanitaires est mise sur pied à cet effet. Ainsi, tout contrevenant s’exposera aux rigueurs de la loi. » En conclusion, le Président de la délégation spéciale compte sur l’esprit de civisme de ses concitoyens pour le respect des règles en la matière »

Imprimer E-mail

Environnement